LA SAISON AUTOMNE / HIVER ARRIVE : PENSEZ A DONNER A CEUX QUI NE PEUVENT PAS DEMANDER!

Hello à tous !
Désolée d’avance si ce blog n’est pas le  plus gai mais je crois que c’est bien de faire une petite piqure de rappel…

C’est vrai que la pauvreté n’existe pas qu’en Automne et en Hiver, mais il s’avère qu’elle est encore plus difficile à vivre à cette période car il fait froid, c’est plus dur de s’abriter, de se nourrir …

Je suppose que vous êtes tous un peu informés de la tragique annonce de l’Union Européenne qui coupe de 75% son budget d’aide alimentaire… Tout comme le budget du SAMU Social.

http://www.samusocial-75.fr/


ça veut dire que les plus démunis vont avoir PLUS QUE JAMAIS besoin de nous. Alors oui c’est vrai, c’est pas juste parce que c’est pas les plus riches qui donnent, c’est jamais les plus riches les plus généreux dans ce genre de situations à nos grands regrets mais c’est peut être le moment ou jamais d’essayer d’être encore plus que jamais solidaires des plus fragiles.

Nous n’avons pas à juger comment des personnes arrivent à se laisser sombrer dans la déchéance. Parfois nous enchainons les malheurs et parfois nous n’avons ni la ressource personnelle, ni l’entourage, pour rebondir et faire face.

Pour commencer, nous faisons tous pour la plupart nos transferts de vêtements été / hiver. C’est toujours l’occasion de faire du vide. On achète souvent trop, inutile. Pour ma part, depuis que je suis au chômage je me suis bien calmée et surtout, j’ai pris conscience de ma SUR CONSOMMATION. J’ai donné des sacs et des sacs de vêtements aux Relais Emmaus. J’ai la chance d’en avoir un gros container à côté de mon avenue.

Il ne s’agit pas de donner des fringues pourries non plus. Mais des pulls, des manteaux, des chaussettes, des pantalons, hauts, chaussures, qui peuvent avoir une 2ème vie, que vous ne mettrez plus, que vous ne pouvez pas revendre, bref, on a tous ça.

A Paris mais je suppose en province aussi, il y a la Croix Rouge souvent qui fait des récoltes dans les immeubles. Pensez – y ! 

ça c’est pour le « textile » en général… Après, il y a aussi ce qui touche à l’alimentaire. Je crois que plus que jamais, nos dons au Restos du Cœur, à la Banque Alimentaire vont être nécessaires. Là c’est pareil. En général, la banque alimentaire organise une campagne nationale dans tous les supermarchés. L’idée c’est de faire quelques courses pour eux que l’on donne en sortant. Evidemment, ce sont des denrées qui ont un délai de conservation, mais aussi du savon, du shampooing, des couches, des serviettes hygiéniques, du détergent… Tout ce qui peut aider au quotidien et qui se garde longtemps. De toutes façons, ils expliquent ce qu’il ne faut pas acheter (genre produits frais on oublie… une fois j’avais acheté des oranges et elles ont été refusées… dommage…)


NE BANALISONS PAS LA MISERE.

Si chacun de nous au quotidien agit, alors nous aurons plus de pouvoir qu’une seule personne et une influence grandissante en faveur de la lutte contre la pauvreté. C’est vrai aussi que ce n’est pas toujours évident mais il faut prendre le temps quand on peut, de créer du contact avec les SDF que l’on croise. je vois à mon grand déchirement un jeune SDF skater qui commence à complètement sombrer… Ce matin il gisait dans sa planque habituelle, enroulé dans son sac de couchage avec du vomi à ses pieds… j’étais à deux doigts d’appeler le Samu Social et en même temps j’ai eu un peu peur et je me suis dis que j’attendrai peut être ce soir de voir comment il a évolué… D’ailleurs je crois qu’il ne l’a plus son Skate…

Et ce petit monsieur qui marche toujours raide comme un piquet, avec un regard angoissé et triste, que je croise tous les soirs à 22h quand je sors mon petit carlin avec son petit short, ses chaussures de marche, son sac à dos serré contre lui, cherchant sûrement une planque pour la nuit…

Cette dame qui commence à perdre la tête avec son caddie, son gros sac et son manteau à capuche, ses baskets trop grandes, qui fait les poubelles…

Misère omniprésente. Moi ça me fends le cœur, ça me fait me sentir honteuse, malheureuse de les sentir malheureux, désolée, tellement désolée de me dire qu’une vague de grand froid pourrait les tuer… Et nous, nous qui finissons par ne plus les voir, tellement ils sont là, à portée de mains…

Pas un jour sans que dans le métro, dans la rue, on ne soit sollicité. Bien sûr qu’on ne peut pas tout le temps donner, on ne peut pas tout le temps s’arrêter, mais essayons tout de même. Même si cela n’arrive qu’une fois.

Je garde en tête d’acheter des briques de soupe, des grosses tasses en plastique, pour peut être en donner à quelqu’un qui en aura besoin. J’ai des couvertures en polaire aussi  et je me dis que si jamais, j’en donnerai une… ou plus…

L’an dernier, j’avais acheté à manger à 2 SDF qui squattaient la sortie de mon Franprix… et j’étais restée 1h30 avec eux à discuter et j’avais prévu de leur acheter des chaussettes et des polaires chez Décathlon mais ils ont changé de « spot » et je ne les ai pas revus…

Les associations ne manquent pas… Alors donnez, donnez. Même un tout petit peu, ça sera toujours ça de gagné pour ceux qui n’ont plus rien.
Désolée c’est pas très gai, mais en même temps c’est la réalité de notre monde aussi.

Publicités

Une réflexion au sujet de « LA SAISON AUTOMNE / HIVER ARRIVE : PENSEZ A DONNER A CEUX QUI NE PEUVENT PAS DEMANDER! »

  1. merci Yiayia pour ce petit rappel. perso, je ne jette jamais mes vêtements que je ne porte plus, je me dis tjs que ça pourrait encore faire l'affaire de quelqu'un de moins chanceux que moi, alors régulièrement je remplis des sacs que je vais porter à une asso qui les récupère et les redistribue (mais ça marche aussi pour les meubles, et autres, hein…). En général je me sens mieux après, pas que ça donne bonne conscience, mais au moins je sais que j'aurais fait un truc utile et bien ce jour là! pareil,à chaque collecte de la banque alimentaire, j'essaie de faire au mieux et je demande tjs aux bénévoles (qui ont un mérite énorme), ça donne aussi l'occaz de discuter avec eux et de leur demander quels sont les besoins les plus criants.mais tout ça me ramène toujours à une question: pourquoi ce sont tjs les mêmes personnes qui donnent? c'est-à-dire des gens lambda, comme vs et moi, pas des gens forcément ds le besoin, mais finalement des gens qui font attention à leur budget, dont les fins de mois ne sont pas tjs simples…est-ce que ça donne une conscience plus aigüe d'être "fragiles", que tout peut basculer pour nous aussi très vite nous la classe moyenne??je pense de plus en plus à devenir bénévole, ne serait-ce que pour donner quelques heures de mon temps, et apporter ma (petite) pierre à l'édifice…Merci Yiayia de penser à tous ces gens souvent oubliés, ou ignorés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s