AVIS AUX POLITICIENS POUR 2012 : FAUDRAIT ARRETER DE NOUS PRENDRE POUR DES JAMBONS !

Françaises, Français, arrêtons de nous faire prendre pour des JAMBONS !
Depuis quelques temps, on entend parler sans discontinuer de la dette mondiale, de la dette publique, des déficits abyssaux, des trous toujours plus grandissants de la sécu, des agences de notation, de l’augmentation du nombre de chômeurs indemnisés,  (j’en fais partie, c’est peut être pour ça que le sujet me touche plus en ce moment, sûrement…), bref, ça pue du c…* si on se réfère à l’hyper médiatisation de la mort annoncée de la classe moyenne et du dérèglement du capitalisme sauvage de ces dernières années (mais LA CRIIIIIIIIISE n’a rien changé puisque les financiers continuent de toucher leurs stock options phénoménales et les PDG augmentent leurs salaires…)…

Et forcément, les élections présidentielles approchant, on abreuve la foule à coups de sondages: la France d’en bas n’est pô contente! La France d’en bas est déçue de LA SARKOZIE ! Oui mais en attendant, qui nous dit que Sarkozy ne sera pas réélu par les même personnes qui le descendent dans les sondages? Il faudrait faire plus et mieux que de râler et de répondre à des sondages. Il faut ouvrir les yeux et il faut oser dire à ses ÉNARQUES en puissance, ces hommes et ces femmes qui pensent détenir l’intelligence suprême contre nous les Français d’en bas, ceux qui ne savent rien, ces gens surtout avides de pouvoir, avides de garder leurs privilèges que: IL FAUT ARRÊTER DE NOUS PRENDRE POUR DES CONS.

Je suis comme la plupart des français: JE N’Y CONNAIS RIEN EN ÉCONOMIE ET ENCORE MOINS EN POLITIQUE.

Comme tout le monde, je lis les journaux, je m’attarde quand je peux, quand j’ai le temps (j’ai plus le temps en ce moment) sur des articles de fond dont je ne comprends pas toujours la substantifique moelle, j’ai même acheté à la FNAC un livre sur les 27 grandes questions économiques contemporaines… Mais bon. En toute honnêteté, ça ne fait pas avancer le schmilblik de mon quotidien. Je fais juste naturellement plus confiance aux médias qui s’indignent, aux médias qui se moquent et qui taillent des costards… (esprit contestataire oblige).

Dans mon quotidien, je suis comme tout le monde. Mon pouvoir d’achat diminue, mon salaire stagne (bon évidemment, là ce sont mes ASSEDIC qui me font vivre depuis 5 mois alors pour stagner ça stagne !), mais les prix alimentaires augmentent, j’ai l’impression que tout m’échappe sans que je fasse de folies… et je ne me plains pas parce que j’ai encore cette chance de ne pas vivre dans l’endettement… par contre je ne vis surtout pas dans l’épargne…

Je suis la française MOYENNE de base. Cependant, sans être une économiste avertie, une ponte de la finance ou une crack de la politique, je vois cette incohérence dans notre société, dans notre système d’organisation socio économique… On nous balance des mots de JUSTICE SOCIALE à tours de bras et la société dans laquelle nous vivons n’a jamais été aussi dure et inhumaine.

Vous avez lu l’HORREUR ECONOMIQUE de Viviane Forrester ? Si vous ne l’avez pas lu je vous invite fortement à le lire:

« Nous vivons au sein d’un leurre magistral, d’un monde disparu que des politiques artificielles prétendent perpétuer. Nos concepts du travail et par là du chômage, autour desquels la politique se joue (ou prétend se jouer), n’ont plus de substance : des millions de vies sont ravagées, des destins sont anéantis par l’exploitation de cet anachronisme. L’extinction du travail passe pour une simple éclipse alors que, pour la première fois dans l’Histoire, l’ensemble des êtres humains est de moins en moins nécessaire au petit nombre qui façonne l’économie et détient le pouvoir »


Je ne me réjouis pas d’être au chômage. A vrai dire je flippe que ça dure. Je flippe de devenir hors système, de finir par être à la rue pour de bon… Parfois même je me demande si je ne devrai pas me reconvertir dans tout autre chose… Je n’en suis pas là encore mais ça me taraude.

J’ai connu le chômage 3 fois dans ma vie de travailleuse. Les deux premières fois, j’ai retrouvé du travail très vite, avant de toucher les Assedic. Je vivais sur ma période de carence. Mais je cotisais. Je cotise pour ça et je suis bien contente de cotiser pour cela. Je fais partie comme la majorité des personnes qui n’aiment pas être au chômage, qui préfèreraient bosser et gagner un salaire digne de ce nom plutôt que de survivre avec des Assedic… mais cette fois ci je suis bien contente d’en bénéficier.

Alors quand je lis les propos d’un homme appelé BRUNO LEMAIRE de l’UMP dans un long entretien accordé à l’EXPRESS et relayé dans le blog du Figaro ici:
  

Je suis juste HORS DE MOI !!! Ce mec, j’ai envie de lui coller une bonne paire de gifles et de lui imposer un « vis ma vie de chômeur ». HEUREUSEMENT qu’on a AU MOINS ça de BIEN en France. HEUREUSEMENT qu’on a un SERVICE PUBLIC !

ça vous dit vous de vivre comme les Anglais et les Américains ? Si on continue comme ça on va devenir comme eux: Système de Santé et d’Education a DEUX VITESSES. La santé et l’éducation pour les RICHES et la santé et l’éducation pour les PAUVRES (autant dire qu’aux Etats Unis, quand on est pauvre, vaut mieux pas être malade…). Service Public : ADIEU. Vous avez déjà vécu les transports publics à Londres ? Les métros pourris tout le temps en panne, les vieux trains de banlieue tous nazes ? ça vous emballe ça ? Moi non.

Et à la rigueur. Quand bien même ces pays sont dans des schémas de l’extrême, il est vrai a contrario que si on se retrouve sans boulot, on peut retrouver assez rapidement du boulot (enfin ça c’est moins vrai qu’avant hein…)… mais bon… ADIEU allocations, adieu préavis, adieu protection sociale en général… 

Moi je veux pas ça. Et c’est pas pour autant que je suis une GROSSE FEIGNASSE qui se contente de ses Assedic. Sans déconner. Avec mes Assedic, une fois que j’ai payé mon loyer et mes impôts, il me reste tout juste de quoi me payer à bouffer, mon téléphone, l’EDF et Internet. Voilà. Mais du genre rikrak. Fini les sorties, la vie sociale, le shopping etc. … Il croit quoi Bruno Lemaire, que ça m’éclate de vivre comme ça ? Mais j’ai de la CHANCE d’avoir au moins ça sinon je serai comme une conne à 35 ans à retourner vivre chez mes parents…et je vois pas pourquoi je prendrai le premier boulot venu à dévaluer mon salaire pour faire genre je bosse ?

Alors OK il faut faire des économies mais il faudrait peut être arrêter de les faire toujours chez les même !!!

A quand une vraie décence de tous ces Hauts Fonctionnaires, Énarques et j’en passe qui se comportent comme à l’époque Féodale, accrochés comme des teignes à leurs privilèges de nantis ?

A quand les VRAIES ÉCONOMIES chez les HAUTS FONCTIONNAIRES ? Je dis haut fonctionnaires car je suis CONTRE la réduction du nombre de profs, la fermeture des hôpitaux, la réduction des effectifs de ces secteurs fondamentaux que sont la santé et l’éducation. Mais je pense à ces mecs et ces bonnes femmes Sénateurs, Députés etc. qui s’en mettent plein les fouilles entre leurs TRÈS BONS SALAIRES cumulés, leurs retraites faramineuses, leurs avantages en nature divers et variés (logements de fonction, personnel de maison, etc.), leurs frais de bouche / réception digne de restaurants étoilés (au nom du devoir de représentation qui se doit d’être prestigieux), les déplacements en jet privé etc… (oui parce qu’il n’y a pas que le Président …)…

Et donc cette grosse communauté de l’Intelligentsia Française dont estime faire partie ce même Bruno Lemaire: ils font quoi EUX à titre personnel pour faire des ECONOMIES ?

Personnellement, je m’en fous que le PDG de PSA palpe 9000 euros par jour (même si ça me fait halluciner). Après tout, il est PDG, mais je m’en fous pas si pour ça il faut virer des gens, ne pas augmenter les petits salaires et pressuriser les cadres jusqu’au harcèlement moral.

Il y a une déshumanisation totale de notre monde au nom du sacro saint POGNON. Les pauvres deviennent plus pauvres (UN FRANÇAIS SUR SEPT vit SOUS LE SEUIL DE LA PAUVRETÉ), les riches s’en branlent et deviennent toujours plus riches, et les Français du milieu, ils doivent se défoncer pour rester du bon côté de la barrière mais la vérité c’est qu’ils basculent lentement vers la pauvreté…

Avant, dans la logique des choses, les enfants devenaient plus riches que leurs parents, propriétaires plus tôt… je vois autour de moi la tendance s’inverser totalement. A moins d’avoir un capital apporté par les parents en question, les enfants devenus grands rament, galèrent, tirent la langue. Même les cadres font leurs courses chez LIDL, même les cadres restent locataires une éternité et vivent CHEAP.

Alors un peu de DÉCENCE avec ces discours politiciens de pseudo fermeté. Ce n’est pas du courage de dire des choses comme cela Monsieur Lemaire, c’est de la CONNERIE PROFONDE. Un Ministre ne devrait pas dire de telles choses sans s’appliquer à lui même un comportement approprié…

Encore une fois, ce passage absolument terrible (entendons nous bien je trouve les propos de Michou ATROCES) du film LA CRISE de Coline Serreau est très révélateur de ce que sont nos politiciens si loin du monde dans lequel nous vivons:
« jusqu’à présent ceux qui se poussent c’est les mecs de Saint Denis, pas les mecs de Neuilly » … CQFD.  Les sacrifices ça doit pas être toujours pour les mêmes…

Sur ce, moi je dis, une bonne révolution ça ne ferait pas de mal… Enfin déjà votons intelligent en 2012 qu’on essaie de ralentir ce massacre annoncé de notre société déjà mal en point…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s