PARCE QUE NOTRE SOCIETE A BESOIN D’ETRE PLUS GENTILLE … JOURNEE DE LA GENTILLESSE LE 13 NOVEMBRE 2012

Grande Nouvelle: Etre gentil, ce n’est pas SALE ! Etre gentil, ce n’est pas NUL !

ça faisait quelques semaines que je n’avais pas repris le chemin de mon blog et de l’écriture… Moi aussi j’ai une vie en dehors de mes écrans d’ordi… En même temps je trouve que je passe toujours trop de temps sur facebook et twitter mais je n’ai pas encore trouvé le moyen de m’en passer totalement parce que c’est bien aussi… mais c’est une autre histoire.

LA JOURNEE DE LA GENTILLESSE. Journée initiée par le Magazine Psychologies, qui en est à sa 4ème édition. Je trouve l’idée géniale. Mais je ne peux pas m’empêcher de la trouver tragique, aussi.

C’est dire si notre société est devenue dure pour que nous soyons obligés de créer une journée de la gentillesse. C’est dire si notre société est devenue un monde impitoyable d’individualisme, d’égoïsme exacerbé et de manque de respect à tous les niveaux pour que certains HYPER CONSCIENTS nous réveillent pour créer la JOURNEE de la GENTILLESSE. Une journée seulement. Une journée parce que le reste du temps un nombre innombrable de personnes se comportent mal vis à vis d’autrui.

Si les lecteurs de ce post me suivent et connaissent un peu mes écrits, vous noterez que la notion de respect, de tolérance, de bienveillance vis à vis d’autrui est un sujet que je traite de façon récurrente. Je traite souvent cela dans ma dénonciation de la misère, des connards qui klaxonnent à 5h du matin dans la rue (ça va faire sourire mes followers sur Twitter qui me lisent régulièrement en train de râler sur ce genre d’incident urbain),  et surtout ma dénonciation de l’absence de reconnaissance du handicap mental … mais encore une fois je l’ai déjà dis, c’est lorsque l’on est directement touché par des épreuves qui nous différencient des « autres » que l’on se prend la dureté du monde en pleine pomme.

La plupart d’entre nous ne « réalisons pas » … Nous sommes conditionnés dans des comportement sociaux et la plupart du temps, les gens pensent être de bonne foi, dans leur « bon droit », tout le monde a raison, personne n’a tort… Et dans le fond, c’est souvent vrai. Chacun a sa raison légitime de justifier ses réactions, une attitude, un comportement…

Mais tout de même, vous n’avez jamais réalisé que SOUVENT, envoyer de la gentillesse rapporte bien plus que d’envoyer de l’hostilité ?

En entreprise, si les « managers » intégraient cette donnée, ça irait surement mieux. Je suis souvent effarée de voir à quel point des dirigeants d’entreprise ont tout appris SAUF à gérer l’humain. Des choses qui semblent du bon sens, de l’évidence, mais non… ça leur échappe.. Alors que se passe t il ? Des gens mal gérés gèrent mal à leur tour etc…. l’effet domino.

Ne vous inquiétez pas je me mets dans le même sac, même si je pense avoir un sens humain plutôt développé. Si j’étais une reine de la gentillesse je donnerai l’intégralité de ma vie aux autres mais moi aussi j’ai envie d’en garder pour moi …

En tous cas entre devenir Soeur Thérésa ou un Impitoyable Opportuniste il y a sûrement un juste milieu.

Je suis toujours sidérée par la méchanceté gratuite, les mille attitudes irrespectueuses, l’insulte systématique, et pire encore l’effet de groupe contre une seule personne. Le « Mobbing », « Bashing », vous savez, ces phénomènes qui font que des jeunes finissent par se suicider parce qu’ils ont subi de telles humiliations, un tel harcèlement de groupe,  que la seule sortie qu’ils pensent avoir est de celle de se supprimer :

Vous avez du entendre parler d’Amanda Todd, la jeune Canadienne qui s’est suicidée à force d’années de harcèlement mais pas seulement par le pédophile cinglé qui la harcelait mais aussi tous ceux qui ont contribué à sa destruction psychologique. Moi cette histoire m’a bouleversée parce que sans aller jusque dans ces extrêmes, j’ai vu ça dans mon entourage, notamment ma petite soeur qui a connu ça et la peur que j’ai pour mon frère handicapé mental qu’il subisse aussi cette cruauté à cause de sa différence.



Tout le monde est choqué en apprenant une chose pareille. ça dépasse l’entendement. Comment est ce possible ? Que font les parents ? Que font les éducateurs? Que fait la police? Difficile de savoir qui est responsable de quoi.. Nous sommes sûrement tous indirectement responsables. c’est un tout. Dans cette histoire, les « camarades » de classe d’Amanda ont été responsables car ils se sont ligués en groupe contre elle sans essayer de comprendre et ont largement contribué à sa destruction…

S’ils avaient été éduqués à la gentillesse, à la compréhension de l’autre, à un peu de tolérance, sûrement le pire aurait pu être évité…

Plus près de chez nous il y a eu l’histoire de ce jeune Brestois qui s’est suicidé pour avoir été naïf :


Vous ne croyez pas que s’il y avait plus de GENTILLESSE dans notre société il y aurait MOINS d’histoires tragiques comme celle là ?

Encore une fois, pour moi, être gentil ce n’est pas une tare. Le cynisme c’est sûrement salvateur parfois mais je n’aime pas le cynisme. Le cynisme a ce quelque chose de condescendant, de mauvais. ça m’arrive de l’être mais je le limite et je ne suis pas cynique sur tout. La vraie gentillesse, celle qui est gratuite produit à mon sens un rayonnement positif sur les gens bien plus puissant.

Faire l’effort d’être gentil, sincèrement, apporte du bien être. A soi et aux autres. On se sent mieux en essayant d’être juste gentil. Etre gentil c’est quoi ? Etre juste à l’écoute, souriant, courtois, aimable, poli, compréhensif, aimable, généreux … On adapte son attitude selon les circonstances c’est vrai.

Je ne suis pas du genre à tendre l’autre joue quand on m’attaque. J’ai une violence, une férocité en moi qui fait que je serai toujours révoltée de la cruauté de notre société. Je ne serai jamais pleinement satisfaite de notre monde car il a un côté sombre, ignoble, pourri qui me fera toujours hurler…. mais ce n’est pas pour autant que je me transformerai en monstre sanguinaire parce que oeil pour oeil dent pour dent. Je crois qu’on peut se défendre, on peut se battre contre l’injustice et laisser une place à cette gentillesse.

J’ai toujours pensé que je préférais mille fois me faire passer pour une bonne poire naïve en restant gentille qu’une salope sans coeur… Moi je ne suis pas dupe, mais c’est mon parti pris. Je crois à la gentillesse. Je crois que je bien peut triompher contre le mal … mais à la seule condition que chacun s’y mette, que chacun contribue à ouvrir la conscience de l’autre, à apprendre à l’autre, son enfant, son collègue, son voisin, son parent, …. la gentillesse s’apprend, aussi… ça s’éduque. C’est la base de tout.

Il est temps que notre société comprenne que chacun de nous avons les clés pour que notre société malade le soit moins.

Alors prêts à vous y mettre à la gentillesse ?

The Korgis – Everybody’s gotta learn sometimes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s