Agression d’handicapé mental filmée. Où va notre société ?

Ce soir, mon lundi spécial #TopChef a été terni. Mon lundi soir de plaisir, de détente après une journée de travail a été flingué par ça :

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/video-deux-jeunes-agresseurs-d-un-handicape-rattrapes-par-la-justice-populaire_1320069.html

J’ai osé regarder la vidéo qui sera peut-être mise hors ligne. En même temps c’est important de pouvoir la voir. Comme c’est important de voir les camps de concentration, de voir pour comprendre l’horreur nazi. Voir pour comprendre la cruauté humaine, consciente. Essayer de la comprendre. La réaliser en tous cas. Bien prendre conscience qu’elle existe. Bien intégrer qu’il y a des gens cruels sur cette terre qui savent très bien ce qu’ils font et qui le font sans scrupules, sans réfléchir, juste par plaisir de détruire l’autre, de faire mal, psychologiquement, physiquement.

Ce soir je pense à mon frère Hugo. Il a 20 ans et il est handicapé mental. On le protège à mort. On essaie de faire tout ce qu’on peut pour l’épargner de l’extérieur. Cet extérieur dangereux.

L’été à la plage on sait bien que certains se foutent de sa gueule – les ados débiles surtout – on sait bien qu’il peut aussi faire peur. Il y a toujours ce regard interloqué, ce mouvement de recul, ou cette moquerie sous-jacente.

Avant j’étais une vraie lionne. J’étais féroce. Prête à bondir au premier regard de travers. Quand Hugo venait en WE chez moi, les séances de métro, les virées au mac do, au cinéma se transformaient en lutte pour moi. Lutte contre l’agression. La peur et la rage au ventre prête à sauter à la gorge de l’agresseur. Et j’ai bien dû apprendre à lâcher prise.

Je me souviens avoir foncé dans la mer pour voler au secours de Hugo qui se faisait chahuter. Pas méchamment mais prudence oblige. Quand je vois cette vidéo comme celle de ce soir, je pleure. Je pleure de révolte, de peine, de colère, d’injustice profonde.

Un handicapé mental. Se mettre à plusieurs pour agresser un handicapé mental. Un être déjà diminué, en faiblesse. Et se mettre à plusieurs. Lui faire peur, le traumatiser, lui faire mal et filmer. Filmer et en être fier. Fierté de leur connerie. Fierté de leur cruauté. Fierté de leur lâcheté. Tellement fiers et tellement cons qu’ils la postent sur Internet.

Si c’était arrivé à mon frère j’aurai eu du mal à ne pas avoir envie de faire justice moi même. Si j’avais vécu aux Etats Unis, je me serai procurée une arme et je leur aurai flingué les rotules. Pour qu’ils restent vivants mais handicapés. Et je les aurai rossé. Je leur aurai défoncé la gueule. J’aurai à mon tour été un monstre. J’aurai fait justice moi même ayant du mal à croire en la capacité de justice de mon pays.

Entendons nous bien. Je suis pour l’ouverture. Je suis pour la tolérance. Je suis pour donner ses chances à tous. Je suis pour une vraie justice sociale. Je suis contre les Anti Tout. Je crois à l’éducation. Je crois au respect. Et ce, depuis le plus jeune âge. Mais je crois aussi à la punition exemplaire. Je crois que quand on déconne comme ça, il faut des mesures sévères. Je crois que parfois, dans certains cas il faut des méthodes fortes. Sinon ces gens là ne comprennent pas.

Dans quelle société vit-on ? Après les animaux torturés on s’attaque aux handicapés. Le comble de la lâcheté. Le comble de l’irrespect. Comment peut-on vivre sereinement quand on sait que cela existe? Quand on a un enfant, un frère, une sœur handicapés comment fait-on pour ne pas sombrer dans la paranoïa, dans la peur ? Il faut vivre avec la difficulté du handicap et en plus il faut vivre avec la peur de l’extérieur ? C’est ça la vie ?

Il faut agir. Pas que le gouvernement. Chacun de nous au quotidien en nous montrant plus civilisé, en nous montrant respectueux, en nous montrant courageux aussi. Au moins il y a eu une mobilisation en ligne. J’espère que dans la vraie vie de tous les jours, cette belle humanité gagnera toujours contre la moche.

En attendant, c’est une vigilance de tous les instants dont il faut faire preuve et toujours, toujours assister des personnes en danger.

Merci de signer la pétition – j’espère qu’elle réunira plus de signatures que pour un petit chaton (pétition que j’ai également signé) – C’est mignon un chaton, mais un handicapé mental c’est un être humain, comme vous et moi. Ils méritent une vraie justice exemplaire eux aussi.

http://www.avaaz.org/fr/petition/Manuel_VALSS_Une_peine_de_prison/?cJfNzab

Et n’oubliez pas, via PHAROS vous pouvez signaler :

https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action

4926975

Publicités

4 réflexions au sujet de « Agression d’handicapé mental filmée. Où va notre société ? »

  1. A l’occasion de ma réaction sur twitter à la suite à l’agression de ces 2 abrutis mineurs sur un handicapé mental j’ai découvert votre combat sur l’X-fra. et vous soutient étant parent d’un garçon de 34ans et d’une fille de 32ans X-fra qui travaillent en ESAT. Je suis président d’une assos gestionnaire de 8 établissements , IME, IMP, ESAT, foyer, MAS. car passé la découverte de la maladie et pessimiste aux avancées de la médecine, il faut se prendre en charge et penser au futur de ces personnes déficientes intellectuelles.
    AGIR AUJOURD’HUI et PENSER POUR DEMAIN voilà ce qui guide mes actions depuis de nombreuses années !………

    • bravo Patrick 🙂 C’est bien qu’il y ait des personnes comme vous, dans le concret, dans l’action, dans la réalité, parce que oui, ces personnes qui sont là ont besoin d’avoir un avenir sécurisé. A bientôt 🙂

  2. Ma petite soeur Louise (21 ans) est trisomique 21, je n’ose même pas imaginer ma réaction et celle de mes frères si cela lui était arrivée ! Au lycée, elle a souvent subi des moqueries, nous venions la chercher chacun notre tour de peur qu’il lui arrive quoique soit ! Je me retrouve en vous quand vous dites qu’à une époque vous réagissiez au quart de tour. Quand j’étais ado, je ne supportais pas ces regards et j’ai appris à les supporter et plutôt que de me rebeller vigoureusement, j’essaie de montrer aux gens à quel point nous avons de la chance de partager la vie de ces personnes extraordinaires ! J’apprends à ma Loulou que dans la vie, il y a des « cons » et c’est comme ça, je lui apprends qu’elle peut se défendre et qu’en cas de problèmes nous serons tous là ! Et j’espère de tout coeur que la société va évoluer.

  3. J’ai signé la pétition. J’espère également une peine exemplaire mais je veux qu’elle reste juste! La peine énoncée pour l’acte de cruauté sur le chaton est exemplaire mais complètement disproportionnée à mon sens. J’ai plusieurs exemples autour de moi, dont un avec un mort sur la route causé par une personne alcoolisée, « cannabissée » ET récidiviste. Le type n’a pris que 6 mois et encore en étant libre la journée et en dormant en prison le soir! Alors dans justice il y a juste. Ou va t-on si les gens dont les juges s’apitoient plus sur la souffrance d’un chaton que sur celle d’un homme? Les gens chialent devant les images du chaton ou la maltraitance des canards à fois gras mais ne baissent pas les yeux sur le clochard qui leur tend la main… bref, c’est un autre sujet…
    J’ai une nièce handicapée, elle a évidemment et malheureusement déjà fait les frais de la cruauté « ordinaire », son petit frère a déjà fait justice lui même à 8 ans (il n’a peur de rien lui!). Nous essayons d’apprendre à nos enfants l’écoute et le respect qu’ils doivent à TOUTE personne, si tout le monde en fait autant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s