Liberté, fraternité, expression, rire de tout – #JeSuisCharlie

logo-republique-francaise1

Je voulais reprendre l’écriture pour la nouvelle année, j’hésitais sur le ton que j’allais redonner à mon blog…

J’en ai eu marre de raconter que des trucs plombants. J’ai été dosée de mes combats que je ne voyais pas avancer, j’ai été déçue des gens (en général), j’ai éprouvé un certain besoin de me protéger un peu …

J’ai aussi douté de l’utilité de mon blog, de sa portée, de l’intérêt de s’exprimer… et puis j’ai eu des personnes qui m’ont fait réaliser que c’était quand même mieux de l’ouvrir que de la fermer… même quand on se prend des coups au passage, même si ça n’avance pas comme on voudrait…même si parfois on ne nous comprend pas… et qu’on ne s’exprime peut être pas comme il aurait fallu …

Et puis je me suis souvent posée la question du : peut-on rire de tout ? Oui mais pas avec tout le monde comme disait Pierre Desproges. Moi j’avoue que les blagues sur les handicapés, sur la maladie, j’ai toujours eu du mal. Je n’arrive pas à trouver ça drôle. Les vidéos des petits chiens qu’on déguise et qu’on emmerde des heures à faire des acrobaties parce que c’est soit disant mignon et que ça fait du buzz, ça ne me fait pas tellement rire non plus … Alors je râle, je m’insurge, je me fâche avec plein de monde …. mais je ne tue pas. ça ne me serai jamais venue à l’esprit d’avoir envie de tuer un mec (ou une nana) qui fait des blagues sur les handicapés (j’ai un frère handicapé) … mais ça ne me plaît pas…

Souvent j’ai décidé que non, on ne pouvait pas rire de tout. Et puis hier, le 07 Janvier 2015, 12 personnes, dont 5 dessinateurs caricaturistes à l’humour décapant qui pour la plupart étaient comme nos grand-pères, qui faisaient partie de notre patrimoine, de notre histoire, du mai 68 de mes parents, ont été sauvagement massacrés par 3 cinglés barbares fanatiques à coups de kalachnikovs et lance-roquettes …. Et j’ai repris conscience que si, il était important et vital de pouvoir rire de tout. Même du pire, même du sacré, même de ce qui ne semble pas rentrer dans la case « rire » ou « drôle ».

10915152_868224403244330_5657976648146049348_n

Parce que souvent, le rire sauve de tout. Souvent, le droit de caricaturer, de faire de la satyre, permet de contre-balancer les pouvoirs et permet de maintenir la liberté et la démocratie.

Hier j’étais profondément touchée, peinée, plombée. Je n’avais pas la force et l’envie d’écrire.

Ce matin j’étais déjà un peu plus en colère. Fracassée, mais un peu plus remontée.

J’ai eu des discussions animées avec mes parents sur les problèmes d’amalgame. Avec mes parents on n’est pas toujours d’accord… en tous cas il y a des nuances que j’ai que eux n’ont pas. Et je comprends qu’ils en aient moins que moi parce qu’ils ont un vécu, des expériences qui peuvent justifier le fait qu’ils en aient moins, même encore aujourd’hui. La seule chose où on tombe d’accord c’est qu’avec des extrémistes, des fanatiques, des lobotomisés kamikazes, il n’y a pas d’alternative possible. Il n’y a qu’une solution. Ultime. C’est la seule solution avec ces cinglés là. Il n’y a que ce langage qu’ils peuvent comprendre.

Là où on tombe d’accord aussi, c’est qu’il faut que la société française et surtout le pouvoir français, cesse d’être hypocrite. On peut être le pays des droits de l’homme, avoir une certaine idée de l’humanisme, on peut être généreux et bien pensant, mais on ne peut pas avoir un discours mou et lâche avec des gens qui font passer leur solidarité religieuse avant la solidarité nationale. On est une république et c’est la république qui doit prendre le dessus.

L’amalgame me fait peur. Le racisme facile m’horripile et me vaut parfois des envolées avec certains de mes proches, mais les premières victimes des amalgames devraient être les premiers à se rebiffer contre ceux qui les salissent.

Ces extrémistes, ces fanatiques doivent enfin intégrer qu’ils ne nous mettront JAMAIS à genoux. Nous sommes des hommes et des femmes LIBRES. Libres de rire de tout, libre de croire au dieu que l’on veut  (ou pas) et de le célébrer comme bon nous semble (tant qu’on ne l’impose pas à l’autre), libres d’exister comme nous sommes.

Et aussi rappeler qu’on est en FRANCE. Un pays qui a une histoire, une culture, une certaine idée de la liberté d’expression, des valeurs, des racines… qui sont profondément républicaines, (avec des origines majoritairement chrétiennes – qu’on a le droit d’assumer sans que cela paraisse de trop ou déplacé), qu’on est une terre d’accueil, mais qu’on a le DROIT d’être RESPECTES.

Ces gens là ne respectent pas les être humains, mais ne respectent pas la France et les Français. Eh ben moi ces mecs là, ces gens là, je leur fait un gros bras d’honneur et je leur dit : tu ne nous aimes pas ? dégage.

Et là … après m’être fait traiter de socialiste et de gauchiste révolutionnaire refoulée pendant pas mal de temps, on va me traiter de Sarkozyste, même de Lepeniste, à tous les coups…

Tant pis … je me comprends… j’espère que vous me comprendrez aussi. Sinon excusez moi d’avance si je vous fait de la peine ou que je vous choque… mais je profite encore de cette géniale liberté de pouvoir avoir un blog et écrire tout ce que je veux dedans, même des grosses conneries si j’ai envie…

J’espère que Cabu, Wolinski, Charb, Tignous et Honoré ainsi que Ahmed le policier et l’autre personne en charge de l’entretien et Elsa Cayat comprendront ce que je voulais exprimer et qu’ils ont une chouette place au paradis car c’était des personnes courageuses qui osaient prendre des vrais risques pour dénoncer l’absurde et l’horrible.

10906256_866867753379995_1459769827014406527_n

Publicités

Une réflexion au sujet de « Liberté, fraternité, expression, rire de tout – #JeSuisCharlie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s