J’aime pas les klaxons, ni les pauv’mecs qui braillent la nuit dans la rue…

Ah Paris….
Paris, ville sublime, débordant d’histoire et d’une architecture riche à chaque coin de rue, ou presque…
Paris, ses rue bruyantes
Paris, ses habitants et visiteurs manquant cruellement de civisme.
Je crois que ça, je ne m’y ferai jamais. J’ai deux exemples flagrants en tête mais encore plein d’autres en stock que je me ferai un plaisir d’énumérer.
Depuis que je suis « sans emploi », j’essaie de re dormir. J’essaie désespérément de récupérer de l’accumulation de mes nuits trop courtes, de mes mois de stress cumulés qui arrivée à 35 ans, marquent mon visage… c’est dur de se prendre en pleine pomme qu’on n’a plus 20 ans. Parce qu’à 20 ans, des mois de sommeil sans sommeil et on a l’air toujours aussi fraîche…
Bref. Paris, donc. J’habite en rez de chaussée, tant pis pour moi. Parfois, on ne choisit pas toujours. J’habite près d’un pub et pire, pas loin d’une boîte de nuit pour djeunnzes braillards… et pas de bol, la petite rue sur laquelle donne ma chambre est particulièrement fréquentée… ça doit être un bon raccourci en fait…
Je me suis résignée à investir dans des boules Quiès nouvelle génération. Vous savez les trucs en mousse qu’on aplatit et quand on les installe dans ses oreilles, tout à coup, poc’ ça gonfle et on entend plus rien! A déconseiller si on doit prendre un avion, un train, bref, on n’entend RIEN et surtout pas son réveil.
Mais O Joie,  on est également épargné du camion poubelle à 7h15, de la sortie de poubelles du concierge d’en face à 5h30, de la bande de mecs bourrés qui prennent un malin plaisir à hurler devant votre fenêtre (un trop plein d’énergie dû à l’alcool ingurgité pendant la nuit) et du mec qui a besoin de klaxonner comme un blaireau à 6h30 du mat’ parce que peut être le camion poubelle a décidé de passer plus tôt et de s’arrêter une minute pour ramasser les dites poubelles….
Seulement voilà. Moi, les boules Quiès, ça me fait un peu mal aux oreilles et parfois j’ai envie de dormir « au naturel », sans fioritures, sans ces machins en mousse enfoncés dans mes petites oreilles!
Mais je ne dois pas choisir les bonnes nuits pour ça…
Parfois j’ai des moments d’exaspération à 4h du matin, je bondis hors de mon lit, j’ouvre mes volets et je vocifère un énorme « VOS GUEULES !!!!! » … ça ne marche pas bien sûr.
Une fois un voisin en face l’a fait aussi. Un mec en hauteur mais pas de bol, ça a stimulé la bande de blaireaux bourrés qui du coup se sont mis à gueuler encore plus fort en disant « Quoi là c’est qui qui parle ? Ouais z-y va connard montre toi! » – Perso, j’aurai été en hauteur sans barreaux aux fenêtres j’aurai pris des œufs (non cuits) et je leur aurai balancé… AH AH AH… j’en ricane de plaisir rien que d’imaginer la scène.
Mais bizarrement, je serai presque tentée de les excuser ces cons. Même si je leur casserai volontiers la gueule ou ferai la même chose au pied de leur lit…
Ce que je DÉTESTE ce sont les connards qui klaxonnent pour un rien. Alors ça, ça a le don de me HÉRISSER. Je trouve le klaxon particulièrement odieux et insupportable. De l’agression pure. Les gros maniaques de la seconde gagnée, tout ça pour arriver comme des pauvres cons à un feu rouge 30 secondes plus tard. Comme si, ça changeait quelque chose de klaxonner comme un hystérique… ça me rend dingue.
A ce propos j’en profite pour faire une extrapolation sur les klaxons dans les mariages. Alors là… là, ça vaudrait des pneus crevés, des portières rayées, des phares cassés. J’aime pas les klaxons aux mariages. C’est beauf, c’est nul à chier, inutile, polluant, toxique ! A Poissy, ville de mes parents depuis quelques années, dès le mois d’Avril c’est parti. 3 Mariages par Samedi, calculez le nombre de bagnoles, multipliez les klaxons qui vont avec… Malheureusement mes parents n’habitent pas loin de la mairie, du centre ville quoi…
Un long et interminable défilé de bagnoles tullées, des Mercedes volées en Allemagne, des fenêtres grandes ouvertes, des toits ouvrants avec des pignouffes en Costards satinés de chez « Brice » qui beuglent leur joie aux nouveaux mariés et qui klaxonnent tout ce qu’ils peuvent à s’en péter le pare – brise et les tympans.
Je ne supporte pas ça… si un jour je me marie et que j’en vois un klaxonner je le dégage. Naaan je rigole je sais c’est la TRADITION ! Mais elle sort d’où cette tradition de merde ?!
Globalement, je trouve qu’on vit dans une société qui manque extraordinairement de civisme. Quand je vois des ados de 15 ans se cogner dessus pour « jouer » ça me stresse. Quand j’entends des gamines de 10 ans hurler « j’m’en fous de ta iev’ va t’faire enculer » j’ai juste envie de m’enfuir ou d’aller leur coller une tarte avec des lignes à recopier 500 fois: je dois apprendre à causer la France et arrêter de balancer des insultes à mes petites camarades de classe’ …
Ou les cons qui à l’heure de pointe dans le métro restent assis sur les strapontins, accompagnés de ceux qui n’osent pas descendre quitte à bloquer la sortie de tous les autres, de peur que le métro reparte sans eux…
L’agressivité est palpable. Paris, ville sous tension. Poussière, pollution, violence verbale, intolérance à la grand mère qui cherche ses pièces dans son porte monnaie à la boulangerie, portes battantes que tu te ramasse dans la tronche, on trace, on trace, on calcule rien, on monte dans sa bagnole et on klaxonne direct pour prévenir que c’est nous que v’là et que faut pas nous faire chier…
Au secours…!

Publicités

Une réflexion au sujet de « J’aime pas les klaxons, ni les pauv’mecs qui braillent la nuit dans la rue… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s