LE DIKTAT DE LA POSITIVE ATTITUDE : ON NOUS PREND VRAIMENT POUR DES CONS :)

Alors ce blog là… Il date aussi… un blog « fond du cœur » … eh ben merde alors… je réalise que je suis en crise existentielle depuis que je suis entrée sur le monde du travail :))) j’ai commencé à 25 ans, quand je lis ce que j’écrivais à 33 ans et où j’en suis finalement à 35 … euh … c’est peut être une bonne chose ce chômage finalement :))

LE DIKTAT DE LA POSITIVE ATTITUDE: ON NOUS PREND VRAIMENT POUR DES CONS…!

Journée à la con.



En fait ça fait deux jours que j’ai des journées à la con et je crains que ce soit toute la semaine comme ça.. enfin la semaine s’arrête jeudi soir et je me barre ce WE dans ma campagne Vendéenne… Enfin dans la maison familiale avec frères et soeur et à moi les vaches, les poneys, l’atlantique glacé, les balades en vélo et les joggings à travers champs! Seul truc va falloir que je m’accroche sévère avec mon régime – tiens j’ai failli faire un blog sur le sujet: Dr. Fricker & Me. Peut être je le ferai je verrai si je suis inspirée, si j’ai la niak pour écrire…
Je dois me remettre à écrire mais je suis moins du soir que du matin et après des journées tête farcie, c’est pas évident de se concentrer…
Quoiqu’il en soit, j’ai donc eu droit à des heuuuuuures de réunion… je travaille dans une grosse multinationale amerloque donc la motivation des troupes c’est presque un sacerdoce…


Et moi j’arrive à 33 ans et j’ai un truc qui me reviens comme un truc lancinant: je ne suis pas faite pour le monde du travail standard… le monde de « l’entreprise »… La sacro sainte entreprise qui sublime la hiérarchie et le syndrome du petit chef, qui ne vit que dans les procédures, qui s’éclate à coups de management à la mord moi le nœud…


Et alors le summum, c’est ce que j’appelle ‘le diktat de la positive attitude’. Il y a un excellent bouquin qui est sorti il y a quelques temps intitulé « L’Open Space m’a Tuer » … Ils en parlaient de ça… C’est exaspérant. On prend les gens pour des pantins, on les lobotomise, on les prend littéralement pour des cons… mais le truc c’est qu’il y a plein de moutons, de petits soldats accros du fayotage et du lèche botte qui ADORENT ça!!!


Aujourd’hui j’ai eu une réunion loooongue… qui s’est clôturée par l’intervention d’un coach, ancien financier, recyclée en coaching…pour « aider les ex rois du pétrole à se retaper l’ego » … en gros… Moi je dis que rien ne vaut un bon psy… Les coachs, il y en a un paquet de charlatans…déjà chez les psys, il y en a mais là on à boire et à manger… Je les considère comme presque dangereux d’ailleurs…


Et donc, ce « super coach qui claque sa mère » a décidé en fin de réunion de nous faire toute une leçon en 30 minutes top chrono, du genre: « La crise est une opportunité »…
Et c’est parti on a eu droit aux citations de Winston Churchill du genre:
Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit lopportunité dans chaque difficulté
Donc en gros, ceux qui sont négatifs le sont parce qu’ils le veulent et il suffit de cultiver l’optimisme pour que tout aille mieux et que bien sûr, on a le choix…


Hmmm… Alors je ne dis pas qu’il n’y a pas de vrai là dedans! C’est sûr: Aide toi et le ciel t’aideras! A un moment donné, il faut bien intégrer que le positif amène le positif et inversement, le négatif amène le négatif… bref… ça paraît un peu le B.A. BA. Mais c’est vrai, parfois il faut quand même se botter le cul, prendre le taureau par les cornes et se reprendre en mains…


Cependant, nous n’avons pas tous la même force psychique, la même capacité de résistances aux épreuves et nous n’avons pas non plus tous les même fardeaux…
Évidemment, tout cela était sur fond de mise en contexte dans le monde professionnel et dans un contexte de crise économique. Là où il avait raison c’est que oui, très clairement, il y a une crise de confiance. Mais ça sonnait faux. ça sonnait GROS PIPEAU! Parce que le but final de cette intervention était de motiver les travailleurs éprouvés, pris à la gorge par la peur de se faire licencier, de donner encore un coup de collier, de encore continuer d’y croire et avec le sourire SilVouplé !


Et en plus, je trouvais que ça avait un côté super culpabilisant… en gros, si on adhérait pas à cette positive attitude, ça sous entendait qu’on était de mauvaise volonté, de la mauvaise graine…


Je regardais autour de moi… Je reconnaissais les bons soldats… et je percevais aussi les sceptiques… ceux qui n’osent pas dire: c’est de la grosse merde en barre Mossieur votre théorie! Mais personne ne disait rien…


Moi je trépignais… je me suis suffisamment fait repérer comme ça… je suis comme tout le monde. Lâche. J’ai besoin d’un salaire pour payer mon loyer, mes impôts, ma bouffe, mes factures etc … je n’ai pas l’énergie de me retrouver au chômage… Quoique.. J’avoue que parfois ça me chatouille…


Dans le fond j’aimerai devenir écrivain, j’aimerai vivre indépendante de tout système à carcan. En même temps vivre comme je vis est une source d’inspiration. On côtoie la société de l’intérieur… si j’étais extérieure je m’ennuierai peut être…
Je suis née avec l’esprit libertaire… Je ne suis pas une contestataire pour l’être, je ne me glorifie pas de clamer l’injustice… C’est juste comme ça que je suis. J’ai du mal avec l’autorité, j’ai du mal avec l’obligation, je n’aime pas qu’on empêche les gens de s’exprimer comme ils sont. J’aime le management mais je ne crois pas au matraquage mental, je ne crois pas au fait qu’on prenne les gens pour des cons, je ne crois pas au fait que le pipeau paie…Je ne pense pas que les gens travaillent mieux en leur balançant du diktat de positive attitude…


On balance trop de conneries aux gens, on leur pourrit le crâne en leur expliquant comment ils doivent vivre pour vivre bien… C’est dingue. Est-ce qu’on ne peut pas laisser les humains être juste des humains et assumer d’être juste des humains ?


C’est à dire des animaux dotés d’une conscience, bourrés de contradictions avec leurs bons et leurs mauvais jours, leurs forces et leurs faiblesses et ils font ce qu’ils peuvent…
Nos sociétés n’ont tellement plus de repères, tellement plus de racines, elles sont tellement flinguées par l’individualisme et le matérialisme, tellement pourries qu’on leur inflige des coach…Faudrait balancer tout. Mettre tout le monde au vert en désintox, comme pour les vrais camés…


A l’heure où je tape ce blog, je viens de voir en simultané, une pub pour un énième produit miracle de régime avec une meuf qui remue du croupion en string (mais nooooon enfin ce n’est pas son cul qui va faire vendre le pseudo médoc en question… sssiiiiiii? ;-))) – suivi de la dernière pub Mac Do du Chicken Mythic, riche en sucres raffinés, chapelure frite, et mayonnaise… Où elle est la cohérence?


Bref…  je m’égare… Pour en revenir au diktat de la positive attitude, je me prends moi en exemple: ma vie perso est une sorte de radeau au milieu des 40ème rugissants depuis pas mal de temps… Bon… je me dis que peut être là je suis en train d’en sortir un peu… mais en tous cas, je peux pas dire que c’est l’éclate du siècle dans ma vie… Juste j’essaie de faire avec et de pas me laisser aller… parce que … bah j’ai pas le choix! Par contre, quand j’ai eu un WE difficile et que j’arrive le lundi matin et que j’ai Zébulon qui a 5 ans de moins que moi, le gars 20/20, qui a tout réussit en plus d’être fondamentalement adorable études, boulot, mariage, déjà bientôt le deuxième gosse et qui déboule, le sourire banane en me clamant un: alors?! Bon WE?


Euh… là j’avoue… c’est trop dur…


Dans ma tête je me dis: Ok. Je vais lui faire un coup de claquette avec une voix de crécelle et lui dire: Ouéééé c’est supeeeer ! Je me suis éclatééééééééééé comme une malaaaaaade !!! J’ai fais le ménage dans mon appart pou moi toute seule, mes courses pour moi toute seule en faisant gaffe à mon compte en banque, je suis allée voir ma famille qui part en couille avec mes parents au bord du divorce et mes frères et soeur quelque peu problématiques, je pense à mon petit ami que je ne vois plus qui me manque et que je sais même pas si on a encore une chance de s’en sortir tous les deux, mais quand même, j’ai perdu 4 kilos avec mon régime qui me donne faim, j’ai fais du sport, j’ai pleuré vendredi soir comme une pôfille en apprenant que le frère d’un vieux copain venait d’etre papa, vraiment c’est supeeer! j’adooooore ma vie ! je m’éclate, ch’uis prête à attaquer la semaine avec la fleur au fusil, le fusil entre les dents, voilà ! Je t’offre un café?
Naaan. En fait je ne lui ai pas répondu tout ça… mais putain qu’est ce que j’en avais envie. Mais ça aurait fait la fille aigrie agressive gratuitement méchante…


Alors j’ai été plus soft. Quand sa question a surgi je lui ai dis; bah non… pas terrible, ça va pas trop et c’est vrai j’avais les larmes aux yeux, les boules dans la gorge… et hop, ça l’a calmé direct… et là il ne me pose plus la question fatidique…et franchement ça fait du bien.


Tout à l’heure, à la fin de la réunion,  mon cher collègue n’a pas pu s’empêcher de clamer un : C’était Génial! Pour parler du coach et de sa grande méthode anti crise…
Mon Dieu… que dire… j’ai vite grignoté quelques trucs qui semblaient diététiques et j’ai tracé ma route…


Je sais pas être un bon petit soldat. Je sais pas être une fayote, je sais pas faire semblant d’être neuneu… Sûrement pour ces gens là je suis une pauvre fille, je n’ai rien compris à la vie… j’aimerai pas être comme eux et surement ils n’ont pas envie d’être comme moi…


Mais perso, je préfère quand même être comme je suis. Surement je suis plus en souffrance qu’eux, surement je cogite trop mais bon… moi c’est pas ma vie tout ce théâtre… Je ne sais pas ce que c’est ma vie au final mais je sais que ce n’est pas ça… En attendant, je fais avec… en attendant d’y voir plus claire, c’est pas pire comme disent les Jurassiens…
Ouais. Pas pire. Une chose que j’ai appris avec le temps c’est accepter de faire le dos rond parfois. Sans pour autant me corrompre mais apprendre à ne pas perdre de l’énergie dans certaines batailles inutiles…


Ce monde n’est pas le mien. Ce n’est pas de leur faute… Ce n’est pas la mienne non plus…. Je joue du système moi aussi…en attendant de trouver ma vraie place…juste je sais pas laquelle c’est ma place… ma vraie place…
Peut être un truc entre les deux? Ch’ais pas…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s