TREE OF LIFE, TERRENCE MALICK : UN FILM TOUCHE PAR LA GRACE. MAGNIFIQUE. BOULEVERSANT.

Je ne suis pas une cinéphile au sens reconnu du terme. J’aime les films, pas tous, je n’ai pas le temps d’en voir assez, je ne vais pas assez au cinéma d’ailleurs… et puis clairement je n’y connais rien… Je ne connais pas mes classiques, les noms des plus grands acteurs parfois m’échappent, bref… j’essaie de reconstruire et d’améliorer mes maigres connaissances au fur et à mesure mais je ne rattraperai jamais mon retard… en somme je suis très humble sur ce qui concerne le 7ème art…

Pourtant, je suis quand même tentée de vous retransmettre un peu mes impressions de Tree of Life de Terrence Malick, pour vous donner l’envie de le voir, pour peut être vous aider à apprivoiser cette fresque absolument géniale, qui moi m’a bouleversée, qui m’a fait réaliser à quel point ce cinéaste me touche…

J’ai eu la chance d’y aller en avant première hier soir. J’y étais avec quelqu’un qui attendait la sortie de ce film depuis 4 ans au moins… un vrai cinéphile, cinéaste, grand admirateur de Malick … autant dire que j’avais une certaine pression… mais en même temps j’y suis allée sans jugement pré établi, sans aucun a priori ou parti pris, complètement ouverte… je suis une personne qui RENTRE dans les films. Je les vis, je les ressens au plus profond de moi. Je me mets littéralement dans la peau des personnages… On doit dire que c’est être « bon public » ça non?

Et là, j’ai reçu une déferlante durant 2h20 d’images sublimes, d’atmosphère mystique, de retour à la nature, de musiques qui vous chamboulent l’âme… Tout le monde ne peut pas aimer… Ce n’est pas un film comme les autres. D’ailleurs on sentait que le public de la salle ne pouvait plus par moments tenir le film… c’était pénible d’ailleurs. Et à ce propos quelques remarques sur ces gens qui se comportent comme des gros beaufs au cinéma: 1) La nourriture notamment le pop corn devraient être interdits pour de tels films, 2) les gens devraient systématiquement ETEINDRE leurs téléphones portables, 3) S’ils n’aiment pas, ils sortent ou ils se taisent jusqu’à ce que le film se finisse, 4) ils pourraient attendre pour se lever et partir lorsque le clap de fin est annoncé…

En somme, certaines personnes donnent envie de devenir anti social et misanthrope par tant de manque de respect, de connerie, d’incapacité à être sensible au beau…

Est-ce qu’il faut être croyant pour aimer ce film ? Est- ce qu’il faut avoir la foi ? En tous cas, il faut sûrement être sensible à la question… Car il était totalement universel ce film… La vie qui défile, la genèse, le pourquoi de l’existence, des références bibliques omniprésentes… la question du bien, du mal, de l’amour… l’amour sous toutes ses formes, l’amour conjugal, l’amour extraordinaire de deux frères, l’amour des enfants pour leur mère, pour leur père, l’amour mêlé de haine, l’amour mêlé de rancœur, de chagrin, d’admiration, le malheur qui frappe n’importe qui n’importe quand….

Les enfants dans ce film sont extraordinaires… Je crois que c’est eux qui m’ont le plus touchée.

Il paraît qu’il y a eu un casting de près de 10 000 enfants et qu’ils étaient tous amateurs…. une volonté du réalisateur… Il paraît aussi (je l’ai lu) que Terrence Malick ne voulait pas faire plus de 2 prises par scènes… WOW….

Brad Pitt est génial… comme d’habitude je dirai. Jessica Chastain était en effet touchée par la grâce…très belle actrice que je ne connaissais pas…

« There are two ways in Life. The way of Grace, and the way of Nature « … le film a cette phrase au départ et on comprend…  la grâce, la mère, la mère porteuse de vie, celle qui aime de façon inconditionnelle, qui protège, qui rassure, qui charme, qui enchante… Le père, la nature, plus violente, plus rugueuse, droite, qui n’admet pas l’erreur et l’imperfection, mais qui aime aussi… Tout se mélange… tout se confond….

Au travers de l’histoire de vie d’une famille Américaine classe moyenne des années 50, se mêle l’histoire universelle du monde, la place de l’homme sur terre, dans le cosmos, la question de paradis, de l’après, de la mort, de l’enfer sur terre, de la nature qui reprend le dessus…

Il y a mille messages dans ce film. Chacun pioche ce qui lui parle… Je ne saurai pas dire ce qui m’a le plus parlé, sûrement je n’ai pas vu la moitié des détails qu’il fallait noter, sûrement c’est un film qu’il faut voir et revoir pour encore mieux le savourer…

Là je l’ai juste « découvert » … je me suis juste laissée transporter, je l’ai accueilli dans mon âme… il m’a touché… 

Je suis une pleureuse c’est vrai… j’ai la larme facile… un rien me touche… j’ai une sensibilité mal contrôlée sur certaines choses.. j’avais les yeux et le nez rouges en sortant de la salle, la gorge serrée d’émotion en rentrant à pieds en silence encore imbibée de ce que je venais de voir…

Allez le voir si vous pouvez. Découvrez le. Découvrez ce film comme un magnifique poème, comme une belle œuvre d’art…ressentez juste… laissez aller votre côté sensible… Enfin tous les goûts sont dans la nature. Il paraît que le film a été hué à Cannes… mais à Cannes il y a beaucoup de cons non?

Il n’y a pas que Pirates des Caraïbes dans la vie ou Fast & Furious ou des films intellos à la con…

Bon… là c’est mon parti pris… Eric Neuhoff du Figaro a  parlé de Tree of Life comme un des plus beaux films du monde… je suis d’accord… ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un film aussi BEAU.

Merci Monsieur Malick…. je suis heureuse de pouvoir avoir la chance de découvrir vos films. 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s