LES LIMITES DE LA LIBERTE SUR INTERNET : ATTAQUES PIRATES ET AUTRES HARCELEMENTS

Bonjour les amis des ondes !

Je m’étonne de n’avoir jamais eu l’idée de faire un billet sur le sujet plus tôt mais suite à un nouveau petit coup de flippe ce matin en me connectant sur facebook, je me suis souvenue de ce qui m’est arrivé il y a un peu plus d’un an et je pense qu’il peut être utile à tous que je partage mon expérience de fille piratée et harcelée sur Internet, via Facebook (en tous cas, tout est parti de là).

Il était une fois, MOI. c’est à dire, une nana de 35 balais, bossant dans les relations publiques et OVER CONNECTEE. Entendez par là que je suis, à peu près partout. C’est à dire que je suis sur les réseaux sociaux (à peu près tous) et que mon CV traîne depuis des années sur tous les sites de recrutements possible et imaginables…

Jusqu’à ce qu’il m’arrive ce qui m’est arrivé, j’ai toujours pensé que je ne risquais rien. A vrai dire, ça ne me traversait jamais l’esprit qu’il puisse m’arriver quelque chose. O bien sûr, j’ai commencé comme tout le monde à entendre parler d’usurpation d’identités, de piratages, de  hacking de données sur les ordis, de carte bancaires volées etc. mais bon… je pensais que ça ne m’arriverait pas.

Moi et ma page facebook. Je frôle l’addiction. En même temps, vu mon métier, je dirai que 80% de mes contacts se font par le biais des réseaux sociaux. J’avais donc BEAUCOUP d’amis. je croyais filtrer. Je croyais aussi que ma page était bien protégée, bien paramétrée…. je dis bien, je CROYAIS. 

Et non ! Alors comme je suis quelqu’un d’expressif, j’ai toujours eu tendance à utiliser ces espaces comme exutoire. Par contre je n’ai jamais cité de noms. Blonde mais un peu prudente malgré tout. Ma page facebook  de l’époque a donc été un endroit où dans mon cercle PRIVE, je m’exprimais. 

Évidemment, je parlais de mon travail qui par moments me faisait suer, de mes vilains patrons pas toujours gentils, bref… je ne donnais jamais de noms mais voilà. J’avais besoin de me défouler un peu. Et puis un jour… Un jour, mon patron de l’époque a reçu un mail d’un inconnu, lui envoyant une copie d’écran de ma page facebook. Mais ma page était trafiquée. Je vous laisse imaginer l’état de choc…
Je ne me suis pas laissée démonter, j’ai compris qu’il y avait embrouille, mais forcément, ça a quelque peu altéré mes relations de travail. Vite, vite, j’ai fais du ménage dans mes amis, appelé mon avocat, cru paramétrer mon compte comme il fallait, bref… on respire, on se calme… BIM, 2ème Email de mon Harceleur inconnu, qui cette fois s’en prend à mes collègues. Toujours dans une démarche négative et clairement destructrice à mon égard… franchement, je ne comprends pas…

Totalement sous le choc, je me dis ok. Je garde tous les mails et on va aller chez les flics. Commissariat du 17ème arrondissement. Je tombe sur des flics qui me parlent de vide juridique et qu’en gros, je ne peux rien faire… Hein ?!

Je décide de faire profil bas quelques temps. Au moment où je me crois ENFIN tranquille, le harceleur attaque de nouveau en me mettant en CC. des emails. Toujours copie d’écran facebook trafiquée et quand plus de facebook il s’attaque à ma page LinkedIn. Je vous passe les détails mais là, je commence à méchamment flipper mais aussi à être totalement furax. Je réponds à l’inconnu qui prend soin à chaque fois de changer d’email. Il me répond en citant ma sœur, mon adresse postale et mon numéro de portable et me parle d’un ancien boulot… je ne comprends toujours pas car je N’AI PAS d’ennemis notoires. Je suis plutôt une bonne patte, de nature franche, donc en général, les éventuels clashs se dénouent très vite. Je n’arrive pas à voir QUI pourrait me vouloir du mal et avoir tant besoin et envie de me pourrir l’existence…
L’informaticien de la boîte est sur le coup. Mon père, GEEK professionnel et Hacker à ses heures perdues commence à essayer de comprendre. De mon côté j’ai de la chance d’avoir des amis, anciens collègues à fond dans le high tech qui m’orientent vers la cellule spécialisée contre la cybercriminalité des flics.

Tout se passe par email. Rien sur mon téléphone portable, rien de « physique »… je supprime ma page facebook et je m’en recrée une nouvelle avec un nouveau nom. Le mec me retrouve et me renvoie un mail. Je pleure, ça me rends dingue. Il attaque tous les jours à 17h. Je suis à bout.

Grâce à un cyberflic ultra compétent et quelques hackers dont on m’a donné les contacts, j’ai pu aller porter plainte dans un autre commissariat avec un vrai motif pénal pour amorcer une enquête judiciaire. Sachez que c’est hyper dur ces situations pour aller en pénal car à moins d’être frappée, agressée physiquement, cambriolée, bref… ce genre d’histoire de harcèlement et détournement de communication n’est pas si simple à gérer…

Donc, ENFIN je porte plainte et l’enquête s’ouvre. Je me retrouve en contact quasi 24/7 avec une bande de cyber enquêteurs/ flics. j’ai l’impression d’être dans LES EXPERTS. Mon père vient à la rescousse et grosso modo, tout ce que mon père peut trouver de façon légale, ce qui peut faire avancer l’enquête des flics, ils prennent… Il gèrent des menaces de mort réelles et sérieuses donc ils priorisent leurs actions étant en sous effectifs…

Moi je sais plus quoi faire. Juste je m’abstiens de communiquer. Je me sens piégée à la merci de quelqu’un que je ne connais pas, sans comprendre pourquoi et cette personne est déterminée à me pourrir professionnellement. Je recoupe des indices, j’enquête avec mes connexions communes. Je découvre que ces connexions ont elles aussi subi du harcèlement. Mais QUI C’EST BORDEL ?!

Mon père me dit que tous les mails que mon harceleur m’envoie sont bons signes. Le faux pas ne va pas lui échapper. Dès que je reçois un mail du harceleur je les transfère aux enquêteurs et à mon père et ils bidouillent leurs trucs de geeks et trouvent des indices et encore des indices…

Et figurez vous que c’est mon PERE qui a trouvé d’où venait la source. En tous cas, à défaut d’avoir trouvé et identifié le harceleur, mon père a trouvé par quelle connexion le mec passait pour pirater ma page et j’en passe…

L’enquête est toujours en cours. Mon dossier en sourdine mais la veille continue. Je n’y pensais plus jusqu’à ce matin où j’ai été informée que quelqu’un avait essayé de se connecter à mon compte facebook… un quelqu’un qui n’était pas moi et qui n’était pas localisé où je l’étais… Méga flippe mais action / réaction. Pour en revenir à mon histoire, j’ai mis du temps mais je me suis réouvert une page facebook que j’ai mieux paramétré cette fois ci car j’ai réalisé que je n’étais pas si sécurisée que ça dans mes paramètres. J’ai investi dans un super anti virus qui protège des attaques cybernétiques, j’ai changé mes password, je fais beaucoup plus attention à ce que je mets sur facebook et j’en passe…. MAIS je tiens à garder et revendiquer ma liberté d’expression. Cependant il ne faut pas se voiler la face. Nous ne sommes pas si libres.

Facebook est un gruyère m’avait dit le cyberflic. Quelqu’un d’un peu doué peut déjouer n’importe quel système. Alors je fais gaffe. Je fais gaffe à mes propos, je fais gaffe aux photos, tous mes amis, je les connais physiquement… j’ai enlevé mes adresses postales et numéros de téléphone de mes CV sur le net, je suis en mode invisible partout où je peux..

Et faut pas virer parano… les flics m’avaient dit que ça aurait été presque plus facile si le mec m’avait agressé dans la rue (eh merci hein les gars :))

En tous cas, il y a bien des motifs d’ordre pénal pour porter plainte en cas d’usurpation d’identité, de piratage et harcèlement. Il faut rester prudent sur Internet. Il faut apprendre aux enfants à l’être. C’est juste essentiel parce que croyez moi, ça n’arrive pas qu’aux autres et quand ça vous arrive, vous ne comprenez pas. Vous subissez une violence inouïe, sans pouvoir agir en direct et c’est très très très déroutant et déstabilisant.

Sur ce… bonne journée quand même 🙂

Publicités

2 réflexions au sujet de « LES LIMITES DE LA LIBERTE SUR INTERNET : ATTAQUES PIRATES ET AUTRES HARCELEMENTS »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s