La part de cerveau disponible …

Bonsoir les ondes !

Eh oui pour une fois depuis longtemps je passe une soirée chez moi, seule (avec Réglisse, carlin superstar) et je me dis que c’est cool j’ai du temps pour moi… Et donc du temps pour écrire (des conneries comme d’habitude ;-)) – j’en ai des billets en retard… je note dans le « Notes » de mon iPhone tous les titres de textes que je veux rédiger … un jour quand j’aurai des sous pour m’acheter un petit laptop que je pourrai me trimbaler partout avec je ferai peut être comme ces personnes célèbres de films américains… j’irai squatter au Starbucks de mon quartier pendant ma pause déjeuner et je laisserai aller mes doigts sur le clavier…

Sauf que moi je suis plutôt soit du matin ou du soir pour écrire… C’est con hein ?

Quoiqu’il en soit, ce soir, comme souvent ces derniers temps, je pars du travail les yeux rougis et larmoyants par l’écran d’ordinateur et des heures d’excel / powerpoint / veille / emails et autres activités travaillesques, le cerveau quelque peu ratatiné et je me dis à deux de tension dans le métro bondé : quand est-ce que je trouve du temps pour faire des choses valorisantes vraiment ? Lire par exemple. Lire des livres. Je parle de vrais livres. Des livres avec des phrases complexes, des idées riches, des centaines de pages. Ou alors, quand est ce que je retrouve le temps de faire du sport (le délire du sport au saut du lit ça va bien en été, au printemps, mais ça devient tout de suite plus dur en période automne / hiver) – et sortie du bureau, j’ai un peu d’autres choses à faire aussi… Et quand est-ce que j’apprendrai à coudre, à tricoter, à faire du patchwork ? Quand est-ce que je deviendrai une fille super manuelle capable de faire plein de trucs de mes 10 doigts (un ourlet de pantalon par exemple, mais genre super bien fait, commençons simple… – Quand est-ce que j’aurai le temps de prendre du temps pour moi ?

Le-cerveau-disponible-festival-Antipub-Lille-11-01

Quand est-ce que j’arriverai à vivre sans 1001 frustrations ? Je n’ose même plus m’exprimer sur les frustrations des voyages hein… Honnêtement, à moins de gagner le double, à l’heure actuelle je ne vois pas comment je peux me payer un voyage … le combo New York / Chine/ Côte Ouest américaine reste un lointain fantasme…

Le temps qui passe, la quarantaine qui se rapproche inexorablement, les manques dans ma vie, les choses que je n’ai pas encore accompli … tout ça, le soir, dans la part de cerveau disponible qui me reste, se mélange, malheureusement ou heureusement, ça dépend des jours… Ces derniers temps un peu plus sombrement…

Ne pas envier la vie des autres, ne pas regarder l’herbe dans le jardin du voisin… Apprendre à se contenter. Se dire qu’on pourrait être dans une situation bien pire encore… Ouais c’est bon. Je sais. Mais ça n’apaise pas forcément ma part de cerveau disponible…

Je ne suis bonne qu’à jouer à Candy Crush (et Pet rescue Saga … c’est malin !) en regardant d’un oeil The Big Bang Theory (qui est une série très drôle il faut bien l’admettre).

The Big Bang Theory, Season Three

Exaltation, aventure, stimulation où êtes vous bordaaaayl ?

La vie est une leçon d’humilité. Je me dis que ça doit être génial d’être bouddhiste. Etre une Yoda en puissance. Mon rêve. Se détacher de tout ce qui nous asservit. Les conventions sociales, tout ça…. j’en suis loin encore… Un jour peut être. Et un jour peut être, du coup, ma part de cerveau disponible s’agrandira et je réussirai à trouver le temps de faire les choses plutôt que de les dire…

yoda22 (1)

Publicités

3 réflexions au sujet de « La part de cerveau disponible … »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s