Français, Françaises, ressaisissez-vous avant qu’il ne soit trop tard… Liberté, Egalité, Fraternité. N’oubliez pas.

5278f77f43778

Ce billet n’était pas prévu. Mais au vu de la situation, de l’ampleur de la poussée haineuse ambiante, je crois qu’il est nécessaire que chaque citoyen ayant encore un peu de discernement intervienne pour aider à faire réagir ceux qui se laissent peu à peu berner par le populisme et la montée nauséabonde des relents racistes et fascistes pourtant déjà connus, reconnus et condamnés de tous.

Je ne suis pas politisée. Je me suis toujours revendiquée apolitique mais les dernières élections m’ont amené à voter contre Nicolas Sarkozy et une politique prônant le capitalisme financier. J’ai moi aussi voulu voter pour freiner une politique d’argent seulement, et j’ai voulu par mon vote, rétablir un peu de morale et de justice sociale. Je suis blonde aux yeux bleu-vert.

J’ai un nom germanique. A une autre époque, hormis mon nom de famille qui prête souvent à confusion, on m’aurait dit que j’étais une bonne petite aryenne. Je suis d’une famille de résistants. Des militaires des deux côtés. Mon arrière grand-père, un aristocrate pur souche était à l’état major en Afrique du Nord et roulait à fond la caisse sur des champs de mine pour montrer à ses troupes que lui aussi irait se tuer sur le front pour sauver sa patrie. Il avait été capturé par les allemands et s’était enfui d’un camp. Il s’était même donné la peine d’envoyer un télégramme au camp en question pour prévenir ses ennemis qu’il était bien arrivé et que ce n’était plus la peine de le chercher.

Sa fille, ma grand mère, blonde aux yeux bleus a joué de son physique pour berner les Nazis et ainsi mieux passer des messages aux résistants. J’ai été bercée par l’histoire de ma famille et de leurs démarches humanistes en ces temps sombres.

Ce soir, ironie du sort, il y a SHOAH sur Arte. Difficile d’imaginer que cela ait pu exister tellement c’est inhumain. Difficile d’accepter que cela ait pu exister. On se dit que forcément ça sert de leçon. Forcément, on ne peut pas laisser recommencer des atrocités pareilles. Et pourtant…

Au Rwanda, en ex Yougoslavie… pas si loin de nous, il n’y a pas si longtemps… et forcément nous condamnons, forcément. Dans un autre registre, outre atlantique, l’histoire du peuple noir. L’esclavagisme. Le racisme. Comment ne pas hurler d’injustice en découvrant l’abomination du Ku Klux Klan.

Des films comme Mississippi Burning ou La Couleur Pourpre témoignent de cette époque Américaine maudite que nous avons un mal fou à tolérer.

Tout ça pour une couleur de peau différente. Et il n’y a pas encore si longtemps non plus, l’Apartheid en Afrique du Sud… Le film Dry White Season, donne une bonne idée de l’enfer de l’époque…

Si on s’intéresse un peu à l’histoire et à l’économie, on constate qu’à chaque période de crise économique (et donc sociale), il y a une montée du populisme. Il y a une montée du racisme. Pourquoi ? Parce qu’il faut trouver des coupables. Absolument. Il faut trouver des coupables et les punir, les éradiquer parce que c’est de leur faute si on est dans la merde.

Avant, le peuple avait un peu plus d’excuses. L’accès à l’éducation et à l’information était limité. Alors sans éducation, sans accès à l’information pour réfléchir, c’est plus facile de se laisser avoir….

Mais aujourd’hui ? Aujourd’hui nous avons à peu près tous été à l’école. Et surtout, nous avons tous accès à l’information. Une information parfois même trop riche. Nous avons les réseaux sociaux cette malédiction et aussi cette chance. Malédiction car ils sont le terrain de la propagande malsaine, le terrain virtuel du défoulement des passions haineuses… mais une chance car ils permettent de donner l’accès à l’information et donc à la réflexion, et donc au libre arbitre.

Je ne suis pas une militante Touche pas à Mon pote et compagnie. Je milite tout court pour une justice sociale, pour une égalité des chances réelles, pour une politique du mérite, pour une véritable tolérance de la différence.

J’ai un frère handicapé mental alors la différence, ça me connaît. Malgré ma blondeur et mes yeux clairs, je suis moi même porteuse d’une maladie génétique grave. Alors la différence, ça me connait.

Quand j’étais enfant, j’ai grandi à Trinidad et Tobago. J’étais en école anglaise mais de là bas. J’étais la seule blanche et blonde de mon école. Ma directrice était indienne et tous mes camarades étaient noirs. C’était moi la différente. Et JAMAIS, JAMAIS on m’a fait sentir que j’étais différente.

Quand je suis rentrée en France par contre, avec ma jeune sœur, dans ce village bourgeois Bobo des Yvelines, là, nous avons senti que nous étions différentes. Nous étions les exotiques. Nous étions françaises, blanches, bien élevées, propres sur nous, mais nous étions contaminées par l’habitude de la différence. Et on nous l’a bien fait sentir. Il nous a fallu plus de 2 ans pour nous habituer à la France, à ces regards, à ces préjugés.

Une fois que nous nous étions bien réintégrées, il a fallu repartir au Moyen Orient. Rebelote, c’était nous les différentes. Mais c’était cool. Et je serai toujours reconnaissante d’avoir eu cette chance de goûter à cet accès à la différence si jeune. Quelle richesse dans une vie !

Alors quand je vois ce qui se passe dans notre pays, ce pays que j’aime profondément, ses racines que je sens en moi de par ma famille, je ne comprends pas comment on peut encore aujourd’hui se laisser aller à des idées tellement rétrogrades, tellement inhumaines, tellement anti républicaines en cautionnant des insultes racistes et en cautionnant cette montée extrême et ces discours d’un autre temps.

La « Une » de Minute est tout simplement inacceptable. On peut ne pas aimer Christine Taubira pour plein de raisons. Mais utiliser des propos aussi minables et s’en gargariser, dépasse l’entendement. Pas lorsqu’on a un QI normal, pas lorsqu’on a accès à l’éducation, à la réflexion, à l’information. Ou alors, il faut être un monstre sans cœur et dénué de sens humain.

Je sais bien qu’il y a des gens sans cœur. Je sais bien que les vrais méchants, les vrais cruels, ça existe. Malheureusement. L’enfer est sur terre. ça j’en suis convaincue aussi. De toutes façons il n’y a qu’à lire un peu les infos pour l’intégrer…

Mais je crois aussi que malgré cet enfer, il y a aussi du bon. Et je veux croire que l’homme est capable d’humanité. Je veux croire que nous les hommes, nous pouvons évoluer. L’histoire que nous avons doit nous servir d’exemple pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Nous devons apprendre et intégrer tous, que la chasse aux sorcières, ça n’appartient plus à notre époque.

Nous sommes une société qui mute, qui doit muter mais pour s’améliorer, pas faire marche arrière. Ou alors nous ne pourrons pas dire que nous avons fait de réels progrès. Nous serons toujours aussi limités qu’aux époques où il n’y avait pas d’accès à l’éducation et à l’information. Alors oui l’époque est difficile. Très difficile. Et c’est très dur parce qu’on nous demande de payer. Beaucoup. Trop parfois. Moi aussi je râle.

Peut être qu’il faut descendre dans la rue et trouver une 3ème voie. Mais en attendant, il ne faut pas se tromper de combat et d’ennemis. Les ennemis ne sont pas les noirs, les Roms, les Arabes, les Juifs, les chinois, les pauvres, les homos… les ennemis c’est nous même.

C’est nous qui héritons d’un enfer que nous avons tous un peu crée et cautionné et que nos parents, grands parents ont cautionné… Nous payons un système qui est désormais à bout de souffle. Mais les coupables ne sont pas ceux que des média torche balle comme Minute et tutti quanti désignent ou que les partis extrémistes désignent…Il faut combattre la corruption. Il faut combattre l’injustice. Il faut combattre l’intolérance et la violence. Il faut combattre la bêtise… Nous sommes une nation qui revendique l’égalité, la fraternité, la liberté. Alors ne perdons pas ces valeurs sacrées de vue.

http://franceressaisistoi.wesign.it/fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s