JOLIE LINGERIE, OH OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!

Bon… j’avoue j’adooooooore la lingerie et comme vous l’aurez noté, j’ai un faible pour les 50’s et le style Pin Up … En même temps je n’ai pas toujours le budget pour m’acheter de la super méga lingerie de marque et je me rabats souvent chez H&M, Monop, Etam etc. mais quand j’aurai de nouveau un peu de sous, je pense que je craquerai… et puis il faut bien le dire, la haute lingerie ça tient mieux, ça fait plus joli, bref… 
Ces derniers temps j’ai un véritable coup de coeur pour PASSIONATA. 

http://www.passionata.com/

Evidemment, le fait que ce soit la juste sublimissime Bar Rafaeli qui soit la star de leur campagne sur un air de pin up, valorise largement ces dessous hautement désirables… Voilà quelques extraits… Alors évidemment, pas gagné que j’ai l’air canon comme Bar Rafaeli mais faut bien se faire plaisir hein 🙂

Ensuite il y a pour moi, DEUX incontournables en lingerie fifties affriolante : FIFI CHACHNIL et CHANTAL THOMASS. Là, on entre vraiment dans le haut de gamme, et puis c’est beau quoi… Ce que j’aime dans cette lingerie c’est que ça ne se voit pas… enfin je veux dire par là on peut être en jean et gros pull avec une paire de converses et en dessous … CALOR :))

Je vous laisse apprécier….
Fifi Chachnil  :

Chantal Thomass

Et vous, ça vous fait quoi la jolie lingerie, vous aimez ça et si oui laquelle vous fait vraiment craquer ?

PUT ON YOUR MAKE UP BABY ! LE TEINT : LESS IS MORE !

Bonjour à toutes,

Un peu de légèreté dans ce monde parfois éprouvant… 
Avec l’automne qui semble enfin se déclarer, la peau bronzée qui ne l’est bientôt plus vraiment, forcément, il faut s’arranger autrement !

J’ai du commencer à me maquiller à l’age de 16/17 ans. Avec le temps j’ai appris à comprendre comment BIEN me maquiller et encore, je crois que j’ai vraiment fait des progrès depuis ces 3 dernières années car j’ai vraiment intégré que MOINS ON EN MET, MIEUX C’EST !

Je suis du genre à vouloir être jolie sans que ça me prenne des heures. Déjà que j’ai une tendance lente le matin pour me préparer, je me vois mal m’étaler des bases, des enlumineurs, puis des fond de teints, de l’anticerne et j’en passe.

J’ai aussi compris avec le temps que je n’avais plus une peau d’ado donc il fallait que je me calme sur les produits tellement matifiants qu’ils déssechent.

Donc aujourd’hui, je vais me concentrer sur la base: LE TEINT.

Je suis blonde à peau claire mais pas blanche donc je vais vous dire ce que j’applique en tant que produit, mais après pour la teinte, le mieux est de voir en direct avec les conseillères en magasin qui vous aideront à trouver celle qui vous convient.

Déjà, en ce qui me concerne, il faut une crème hydratante. Je dis bien HYDRATANTE et PAS NOURRISSANTE. Il paraît que j’ai des rides de désyhdratation. Rhoooo ! Misère !

Alors j’ai essayé HYDRABIO formule légère de Bioderma. J’avoue, elle est pas mal ! Mais j’ai longtemps mis la « Crème Fraîche Light » de Nuxe ou Hydraphase légère de La Roche Posay. La Roche Posay c’est quand même vachement bien. Mais bon. En ce moment c’est Hydrabio et j’en suis très contente. 

En général, j’attends 2 /3 minutes pour que la crème ait bien pénétré et ensuite j’attaque le FOND DE TEINT. Attention, pas n’importe lesquels. Je vise des textures légères. Légères, qui tiennent bien, qui couvrent un peu les cernes, rougeurs, éventuelles imperfections, mais surtout, je mets UNE pression seulement, ou une et demi dans les mauvais jours mais PAS PLUS ! Je chauffe vite fait dans mes mains et j’étale sur mon visage en tirant bien sur l’extérieur, sans oublier le cou. EVIDEMMENT j’ai les mains propres et sèches pour faire cela. Mais perso, je ne me fais pas aux éponges, pinceaux etc. Pour moi c’est de la perte de temps et je travaille mieux avec mes doigts.

Pendant pas mal de temps je suis restée sur la marque SISLEY. Le fond de teint PHYTO TEINT ECLAT. Juste génial. Il coûte quand même la peau du c ..*  – dans les 60 euros chez Marionnaud par exemple, mais il est top. Il tient bien, il est oil free mais il hydrate, NON COMEDOGENE, OF COURSE ! Et il se travaille bien, rendu naturel, bref… c’est un peu une rolls royce du fond de teint. Après il faut trouver la teinte qui vous va bien.

J’ai oublié de préciser que j’ai ce qui s’appelle une peau MIXTE. J’avais pas mal mis de fond de teint CLINIQUE aussi avant mais je trouvais que ça ne faisait pas assez NATUREL.

Car me concernant, ce que j’aime surtout c’est NE PAS AVOIR L’AIR MAQUILLEE. Enfin au niveau du teint j’aime bien que ça fasse genre: tiens tu reviens d’une promenade en forêt 🙂 Voyez ?

Et puis, j’ai été comme toute nana digne de ce nom, happée par la pub LANCOME avec Julia Roberts pour leur nouveau fond de teint révolutionnaire au moment où il est sorti! TEINT MIRACLE ! C’est un peu le Omo qui lave plus blanc que blanc. Le Fond de teint qui fait comme si t’en avais pas mais comment elle est trooooop belle ta peau ! Bon. C’est vrai il est super bien. Un peu moins cher que SISLEY mais quand même une quarantaine d’euros, il dure assez longtemps, il faut le travailler vite parce que sinon ça fait moins bien et pareil, UNE PRESSION ! C’est super moche si on en met trop. DOnc mollo  🙂

Là j’arrive à la fin du flacon et je suis quand même tentée de revenir vers mes premiers amours : CLARINS. Ils ont sorti un concept identique de fond de teint : SKIN ILLUSION qui a l’air vraiment bien et ENCORE MOINS CHER. Donc j’essaierai je vous dirai. Là je finis mon Lancôme …
Le principe étant pour moi de trouver une texture qui se fond littéralement dans la peau, qui en améliore l’apparence, sans pour autant étouffer et faire MASQUE ou PLATRE.

J’avais par ailleurs demandé à ma dermato si le maquillage favorisait les imperfections, elle m’avait dit que NON à partir du moment où on choisit des bons produits et où on respecte des règles élémentaires d’hygiène.


Alors ça c’est pour la base des bases. Parfois, dans les mauvais jours, il faut en faire un peu plus au niveau des cernes et des imperfections. Et là, j’avoue je suis devenue ACCRO de la TOUCHE ECLAT d’Yves Saint Laurent:

C’est juste GENIAL. En touches sur les cernes, au dessus des paupières, ailes du nez, tout seul sans fond de teint le dimanche avec un peu de poudre, en cours de journée pour les retouches, bref… ça coûte dans les 30 euros approx. et franchement c’est top car ça masque sans étouffer, ça ne déssèche pas contrairement aux anticernes classiques et vraiment, ça apporte de la lumière. J’ai été une grande consommatrice dans des périodes de stress intense…

Mais là encore, la concurrence se réveille et je pense que je vais tester la version de CLARINS pour voir…  j’ai vu des blogs à ce sujet qui le vantaient, donc je vais surement l’essayer 😉

Bon. Alors une fois qu’on a mis ça en couche fine, l’idéal c’est quand même de matifier un peu au zones critiques (la fameuse ZONE T) mais sans faire momie … et surtout, sans casser le teint. Je suis donc adepte des poudres libres translucides, même si j’ai découvert une poudre pressée pas mal du tout.

En poudres libres, pas de grande originalité. Ce qui compte c’est qu’elles soient transparentes, matifiantes mais non déssechantes, et NON COMEDOGENES. Mes fétiches: Clarins, Clinique, T.Leclerc

Il faut en mettre PEU !!! Sinon ça fait pas joli !! Et évidemment, plutôt à la houpette quitte à encore épousseter ensuite avec un gros pinceau.
Sinon, j’ai aussi découvert la poudre pressée AERO MATTE translucide d’Estée Lauder cet été et elle est carrément géniale. Super pratique pour les vacances, WE, retouches, bref… au gros pinceau c’est mieux je trouve… moins de traces… mais vraiment bien je vous la conseille aussi 🙂

 
Tadaaaaa !Voilà la base des bases (enfin, la mienne…). Après, forcément, on peut rajouter du BLUSH ! Moi je suis plutôt poudre bonne mine / terracotta, ça dépend des périodes. J’ai un faible pour les blush de BOURJOIS parce qu’ils ont des supers couleurs. A chacune de trouver la couleur qui convient le mieux à son teint. Mais là c’est pareil. Main légère et pour le mettre on évite de faire comme Bridget Jones dans le noir et dans le taxi, sinon, AU SECOURS :))

Pour les yeux, on y viendra une autre fois. Déjà, là, c’est pas mal non ? Ce qu’il faut bien retenir c’est choisir au départ une texture, composition qui va avec votre type de peau. Ensuite, viser plutôt clair (la technique de l’intérieur du poignet ) et avoir la main légère. Fondamental !
Sinon, faut pas s’étonner qu’on se fasse gentiment moquer par Florence Foresti 😉

Bonne journée et au plaisir de lire vos commentaires, avis, astuces perso  🙂

SEPHORA VS. MARIONNAUD > LE MATCH SELON YIAYIA

Bonjour les ondes !

Je ne suis sûrement pas la seule à avoir eu cette idée vu qu’il y a déjà des visuels Sephora/ Marionnaud qui existent mais vu que je pratique les deux, je me rends compte qu’il est assez difficile de faire un choix en fait car chacun a ses valeurs ajoutées.

Par la force des choses, je suis davantage cliente chez Marionnaud. Parce qu’ils sont près de chez moi, qu’ils ont un institut et qu’ils ont un système de fidélité assez  avantageux je trouve. Dernièrement j’ai eu une nouvelle carte et en m’inscrivant sur leur site j’ai eu droit à une manucure gratuite ! c’est franchement sympa !

Ils ont en général un service client assez agréable, les filles ne vous sautent pas dessus, et les conseils donnés sont souvent justes et honnêtes. En tous cas je trouve. Et puis ils ont la gamme de produits dont je suis le plus cliente: Clarins, Clinique, parfois Sisley et parfois Qiriness (exclusif chez eux). Ils ont aussi une gamme en propre que je n’ai pas essayé mais pourquoi pas (si c’est NON COMEDOGENE ;-)) ?

Par contre, Sephora a toujours un effet WOW. C’est immense, ils ont une gamme de produits totalement démoniaque entre le bain, la douche, le corps, les accessoires en tous genres et bien sûr les marques dingues comme BeneFit cosmetics (j’adore), Philosophy (j’adore Re), et j’en passe… Je dirai que Sephora est bien plus dangereux pour mon porte monnaie si j’y vais…

Mais, côté avantages fidélité je trouve ça un peu moins bien… le Sephora près de chez moi, les vendeuses en font trop… une fois en plein après midi j’étais presque la seule cliente… en 5 minutes, 5 vendeuses sont venues me solliciter… euh… ça va aller les filles là… communiquez entre vous… quand je dis je regarde une fois voire 2, je pense que c’est pas la peine de revenir 5 fois quand même là hein ?

De manière générale Sephora est vachement plus « brandé » que Marionnaud. Ils ont un excellent marketing. Ils ont un super site web avec les avis clientes etc. je reconnais qu’ils sont bons. Mais peut être que Marionnaud est meilleur en service commercial… et puis il y a la prestation Institut qui est super bien… mais ils ont pas les bars de Sephora…

Bon vous voyez ? En fait je n’arrive pas à les départager ! Et vous, c’est quoi votre préféré et pourquoi ? 

LA GUERRE DES BOUTONS DE 12 A 35 ANS ( et plus …!)

Bonjour à tous !

Je voulais me lancer dans un spécial démaquillage, puis cheveux, puis aromathérapie et en surfant un peu ce matin, je me suis rendue compte qu’il y avait quand même un sujet terrible et récurrent: L’ACNE.

En tant qu’ex victime de cette infâme pathologie, je pense pouvoir en faite un petit (gros) post. D’ailleurs, à 35 ans, il m’arrive à certaines périodes d’être assaillie parce qu’on appelle de l’acné d’adulte … super… enfin toute proportion gardée, ça n’a juste plus rien à voir avec l’adolescence.

Déja d’une, la chose à faire quand on commence à avoir ce qu’on appelle de l’acné « vulgaire » – en gros des microkystes plein la figure, le dos, le torse etc (enfin ça c’est surtout pour les garçons), bref, dès que l’on commence à être défiguré et qu’on se sent malheureux, direct DERMATOLOGUE !

Avis aux mamans et aux papas: ne surtout pas laisser son ado en souffrance avec son acné. Avis aux Ados: obligez vos parents à prendre rdv pour vous.

Surtout, demandez conseil à l’entourage, au médecin traitant, soyez à l’écoute de la réputation du dermato car là aussi parfois, il y a à boire et à manger. A mon sens, un dermato qui vous oblige à revenir tous les mois, ça sent l’arnaque. ça c’est mon avis et expérience perso. J’ai eu 3 bons dermatologues dans ma vie et je les ai tous eu par recommandations. [Je ferai un jour un blog sur la prévention du cancer de la peau, le soleil, les grains de beauté … (autre sujet important).]

Bref. Une peau à 14 ans n’est pas la même qu’à 19, pas la même à 25, 27, 30 et 35 etc…

Evidemment, côté ados il y a des règles élémentaires. Gels lavants antibactériens (il y en a pléthore, du classique Biactol en passant par la gamme Neutrogena et aujourd’hui, Nivéa et Garnier se sont défoncés sur les peaux jeunes) mais pas trop abrasifs pour pas exciter les glandes, on fait gaffe à l’alimentation (les bonbecs, le chocolat, le gras en général, c’est pas terrible…), on n’utilise pas de cosmétique cheap dégueu si on veut cacher ses boutons. On vise le NON COMEDOGENE. En pharmacie évidemment, Avène, Lutsine etc. font des trucs très bien. Après, on peut aussi viser des marques comme Clinique, Clarins, j’ai même vu des fond de teint minéraux non comédogènes Gemey Meybelline.

En tous cas, du OIL FREE et NON COMEDOGENE. Et évidemment, on garde la main légère. Je sais ce que c’est, ce besoin de camoufler pour se sentir moins moche quand on est ado, mais la vérité c’est qu’en mettre des tartines c’est pire ! (Je ferai aussi un blog sur le maquillage… LESS IS MORE c’est VRAI !) – et puis bien sur on matifie ! Là aussi dans les poudres, on vise du translucide, des poudres de bonne qualité (et on y va mollo ! juste la zone T) –

Bon. ça c’était la parenthèse maquillage. Quand l’acné devient carrément l’enfer – comme moi à l’âge de 19 ans, 2ème année de fac – là il faut pas hésiter à employer les grands moyens: le ROACCUTANE reste le Bazooka du traitement anti acné. De la vitamine A Acide en dosages variables selon la gravité de l’acné – EVIDEMMENT il faut aller voir un DERMATOLOGUE ! j’ai halluciné en cherchant des photos sur le net, de voir que l’on pouvait en acheter sur le web sans ordonnance ? ! c’est super grave !!!

Le Roaccutane pour les filles c’est CONTRACEPTION OBLIGATOIRE avec bilan sanguin. Sinon, risque d’enfant tronc si on tombe enceinte (en gros) – et puis parfois, il y a des effets secondaires assez durs. Moi j’ai eu de la chance mais douleurs sous la voute plantaire, peau qui devient rouge et qui démange, nausées, au début c’est dur. Et puis ça dessèche la peau, les muqueuses (certains ne peuvent plus porter de lentilles, ont les lèvres ultra gercées) – l’avantage c’est que passé une semaine on n’a toujours pas besoin de shampooing !

En tous cas, le dermatologue détermine le dosage et la durée du traitement et c’est vrai, c’est EXTRAORDINAIRE. J’avais la peau comme le cul d’un bébé. Un truc incroyable. J’ai carburé aux produits La Roche Posay: Hydranorme et les produits lavants super doux.

A 24 ans, l’acné est revenu, différent. J’ai paniqué. Et avec quelques traitements antibiotiques, ouf ça s’est calmé. Il y a eu ensuite la pause avec la pilule et BIM dérèglement hormonal. A cette période j’ai été super bien conseillée par une pharmacienne qui m’a fait utiliser des produits DARPHIN à base d’huiles essentielles, de baumes et ça m’a vraiment rééquilibrée. Mais là encore, ça me convenait à moi à une certaine période.

Cela me mène aux huiles essentielles – l’aromathérapie. J’en ferai un blog spécial car personnellement, j’utilise surtout l’aromathérapie en massage pour me soigner de rhumes, bronchites etc. c’est tout de même assez allergisant donc je reste mesurée sur l’usage sur la peau. Moi ça ne me convient plus vraiment, mais quand je pars en vacances et que je dois voyager ‘light’, je me trimballe toujours un flacon de TEA TREE (melaleuca alternifolia) et de LAVANDE FINE. Si j’ai, je prends aussi du NIAOULI.

L’huile essentielle de Tea Tree, ça pue. Que les choses soient claires. Par contre c’est un anti fongique / anti bactérien puissant, donc super à appliquer directement sur le bouton que ça pénètre bien.  Le tea tree est aussi très utilisé pour le traitement des mycoses et franchement efficace. Pour les huiles essentielles, il faut vraiment les prendre avec la mention ECOCERT et organiques (bio).

Aujourd’hui, je dirai que ma peau commence enfin à devenir « adulte » même si par périodes j’ai des petites « crises » … dans ce cas, soit je réussis à me guérir toute seule avec des produits type « Effaclar K » ou Neutrogena « on the spot » voire la bonne vieille EAU PRECIEUSE mais à vrai dire j’ai un vrai réflexe dermato. A mon sens, rien ne vaut un bon dermato.

Ce qui fait que je ne peux pas vraiment mettre sur la durée des sérums – même si j’en ai toujours (Généfique de Lancôme – utilisé tout l’été – ou Idealist d’Estee Lauder)…

Donc en période de guerre, je suis plutôt sur une alternance 1 jour sur 2 de l’Eryfluid et du Skinoren – prescription dermato ! Avec cure de Rubozinc pendant 3 mois

et donc, forcément, cela doit s’accompagner de bonnes crèmes hydratantes. En printemps / été c’est PAPULEX (ouais le nom est assez moche) – version crème 14€ environ en pharmacie – super bien car vraiment hydratante et OIL FREE

et en automne hiver, plutôt HYDRABIO Légère de BIODERMA

dans les deux cas ce sont d’excellentes bases de maquillage (ça, ça fera l’objet d’un blog à part) –

et en parlant maquillage, forcément, le démaquillage OBLIGATOIRE qui va avec oscille inlassablement entre Sebium H2O et Créaline peaux sensibles, des labos BIODERMA aussi …


J’avoue, j’aime bien les produits de ce labo qui sont pour moi à un bon rapport qualité / prix.

Alors tout ça pour dire que rien ne vaut le dermato. Je ne suis pas dermato, je ne fais pas de lobbying pour les dermatos mais je trouve qu’il y a beaucoup de produits « marketing » sur le marché et qu’au final, parfois, il faut juste prendre le temps de voir un vrai spécialiste qui saura vous conseiller sur ce qui vous aidera à avoir une belle peau ! Même si après c’est sûr, on n’a pas tous le même patrimoine génétique de ce côté là mais quand même….ça aide !

THE SHOWER EXPERIENCE … (POUR FILLE SPEED OU EN VACANCES)

Pour ce premier post officiel « beauty » je me suis dis que j’allais commencer par la base: LA DOUCHE. 
Oui alors évidemment, j’aurai pu AUSSI envisager le bain (je le ferai peut être, sûrement une autre fois) mais la douche, c’est quand même ce qu’on fait toutes le matin, le soir, c’est plus écolo que le bain, ça va plus vite, bref… et parfois dans nos petits apparts boîte à chaussures, on n’a pas toujours la chance d’avoir une baignoire…

Comme c’est d’ailleurs mon cas depuis presque 4 ans (ouuuuuh, info intime !)

Je me suis toujours pris des remarques sur le temps infini que je passais dans la salle de bains… et ça m’a toujours hautement contrariée moi qui avais pourtant l’impression de me dépêcher. Mais la vérité c’est que j’étais LENTE. Surtout, je passais des heuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuures à me récurer, me papouiller … ma mère, mon père, les mecs qui ont traversé ma vie, les mères des mecs qui ont traversé ma vie, bref… j’ai toujours eu droit au: dis donc qu’est ce que t’es longue dans la salle de bains ! Gonflant…et vexant.

Mais j’avoue, avant je me tartinais de crème hydratante, je prenais toujours le temps de me tartiner EN PLUS de crème anti cellulite et j’en passe… et puis… je sais pas. J’ai vieilli, j’ai mûri, j’ai commencé à apprécier de pouvoir dormir plus quitte à passer moins de temps dans la salle de bains et puis j’en ai eu marre d’avoir des trousses de toilette ENORMES à trimballer en vacances (même sur le GR20 en Corse…)

Alors voilà. J’ai découvert qu’il y avait des gels douche polyvalents, efficaces, et qui ne nécessitaient pas un passage obligatoire de crème hydratante sous peine de se taper de la peau de croco ou de l’eczéma.

Ah oui, j’ai peut être oublié de préciser que je rentre dans la catégorie « peau à la con »… vous savez, tendance allergique, tendance intolérante, tendance sensible, tendance un coup sèche, un coup mixte, un coup grasse (je ferai sûrement un blog spécial PEAU et mon avis sur la question).

DONC, comme je suis une adepte de la douche le matin  (et du soir quand il faut chaud) et que je suis souvent speed (là je pense aussi aux mamans qui bossent et qui doivent se dépêcher pour vite s’occuper des nains) , j’ai fais des essais et un top des gels lavants les plus polyvalents, pour tout le monde,… quand je dis polyvalents ça veut dire visage, hygiène intime compris…

Allez c’est parti:
No.1: SAUGELLA Dermoliquide (en pharmacie et parapharmacie et en flacon de 500ml c’est moins cher et souvent il y a des offres par deux – dans tous les cas c’est approx. 10 euros max pour 500ml)
Franchement c’est génial le Saugella. D’ailleurs, dans certaines maternités, ils lavent les nouveaux nés avec. L’odeur est discrète, il mousse bien donc on vide pas le flacon vitesse grand V, bref, c’est mon préféré de tous et quand je dois emmener qu’un seul gel lavant ou que j’ai la peau un peu fragilisée je l’utilise. Et après, pas grave si on se crème pas!

No.2 GEL DOUCHE CADUM (en Supermarché – la version 500Ml en pompe et Karité Surgras)

Homologué par GREENPEACE, œuvrant pour le Mécénat de Chirurgie Cardiaque (je me moque bien de la pub avec Laure Manaudou, je connaissais avant) –  prix supermarché donc plutôt accessible (désolée j’ai plus les prix en tête) – Bref, c’est le gel douche à tout faire, pour toute la famille (en plus) avec un parfum agréable (même si perso, je le trouve un tout petit peu trop fort à mon goût) mais il ne reste pas sur la peau. Pour finir, comme il ne dessèche pas même avec une eau calcaire, on peut ne pas se passer de la crème immédiatement après. Valeur sûre, donc.
No. 3 ATODERM MOUSSANT BIODERMA (Gros flacon Pompe 500ml – Pharmacies et Parapharmacies)

Alors là, l’Atoderm Moussant, c’est vraiment le gel lavant qui sauve la peau quand tout va mal. J’ai connu des périodes de stress intense qui se sont traduits par eczéma, urticaire et peau ultra sèche… (oui oui, le corps parle…)… et l’Atoderm Moussant a été juste LE GEL DOUCHE qui a SAUVE ma peau. Alors pour le côté « Moussant » je ne trouve vraiment pas que ce soit le cas… du coup, comme c’est hyper liquide on en utilise beaucoup plus… et donc on le vide plus vite…c’est un peu le reproche que je fais à ce gel lavant au parfum ultra discret mais là encore, si on va au soleil par exemple, que la peau est agressée par le sel, le chlore, le sable etc. … c’est tout de même idéal. Évidemment, là aussi on est dans le gel à tout faire sans besoin de crème derrière 🙂

No.4 – HUILE DE DOUCHE EUCERIN (en parapharmacies et pharmacies – flacon pompe 500ml)

Petit nouveau dans mon top de gels douche, l’huile de douche EUCERIN. C’est la seule huile de douche qui mousse vraiment super bien et qui donne vraiment l’impression que tout ne se fait pas la malle une fois rincée. C’est à dire qu’on a vraiment le sentiment d’avoir une peau hydratée. Alors je ne l’utilise pas pour le visage et l’hygiène intime (quoiqu’on peut surement) mais en tous cas, j’ai pu ne pas me mettre de la crème sur le corps pendant 4 / 5 jours et ma peau n’a pas tiraillé, démangé, bref, mon épiderme a survécu, et je n’ai pas eu l’impression de négliger ma peau même si j’étais super speed…

Voilà pour les gels douches… vous verrez qu’ils restent super accessibles financièrement. Donc pas question de claquer des tonnes d’euros pour vous laver. De plus, comme ils sont polyvalents et pour tous, ça encombre moins la salle de bains et du coup les garçons râlent moins (je vous rassure il y a quand même pas mal de flacons dans ma douche…)

Pour les ACCROS du savon (avec une éponge naturelle please, que l’on rince bien à chaque utilisation et le savon avec merci), j’ai aussi mon « best of »:

No.1 – SAVON D’ALEP (le véritable au beurre de laurier (donc vert à l’intérieur quand on le coupe en deux, achetable partout: marchés, boutiques bio, parapharmacies, pharmacies…)

Le savon d’ALEP est toujours plébiscite par les dermatologues. C’est un savon extra pour les peaux à problèmes type psoriasis etc. Alors c’est vrai, ça sent pas dingue, ça ne vous transporte pas dans un univers glamour mais ça lave bien sans agresser la peau et après tout, c’est essentiellement ce qu’on demande à un savon pas vrai ?


No.2 – LE SAVON CADUM (en supermarché / Monoprix etc.)

Bébé Cadumeuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! Vous disiez pas ça dans la cour de récré quand un camarade se mettait à pigner ? Bon. Le Savon Cadum c’est une sorte de savon ancestral… Il a sûrement évolué mais en tous cas, pour un savon de supermarché, je l’aime bien. Il sent bon le propre, il est à base d’ingrédients bio, il n’agresse pas la peau, franchement, si je dois me laver à la savonette, je l’embarque sans hésiter ! Là aussi, il est polyvalent et pour tout le monde !

No.3 – LE VERITABLE SAVON DE MARSEILLE 72% D’HUILE VEGETALE

Que dire ? Le véritable savon de Marseille c’est la rolls du savon. Et puis c’est beau dans une salle de bain, ça se garde longtemps, ça sent bon le propre, ça lave sans décaper la peau (je trouve), c’est super sain en fait comme produit. Alors évidemment c’est un peu encombrant et c’est pas super pratique à tenir en mains mais avec une petite éponge naturelle, ça le fait bien. On en trouve partout même s’il faut bien faire attention à la provenance, le fait qu’il ait bien 72% d’huile végétale (olive en général) etc.


Voilà ! Ce sera tout pour aujourd’hui! La prochaine fois je m’attaquerai peut être au shampooing … ou au bain, enfin je ne sais pas encore on verra selon mon humeur.

J’attends bien évidemment vos avis, commentaires, trouvailles tout ça quoi !

Et d’ici là… bonne douche !

UN, DEUX, TROIS, C’EST PART MON KIKI !

Après The Yiayia’s Blog Festival:
http://theyiayiasblogfestival.blogspot.com/
(mon blog principal un peu fourre tout), Yiayia The Cook : http://yiayiathecook.blogspot.com/  (mon blog de recettes ratées qu’il serait temps que je reprenne en mains), j’ai décidé de me lancer dans la grande aventure du blog Beauté ! Eh ouais. Il y a un coeur de midinette en moi, une toquée des Sephora/Marionnaud/Parapharmacies … 

A force de lire des blog beauté – qui parfois me font franchement marrer ou frémir parce que je trouve ça « too much » – je me suis dis qu’en tant que maniaque de la salle de bains, MOI AUSSI d’abord, je pouvais ramener ma fraise sur ce grand sujet qui intéresse surtout les filles…

Attention je vous préviens je vais pas être du genre maxi testeuse avec tutoriel vidéo à l’appui. Je ne cherche pas à récupérer des tonnes d’échantillons gratos, moi je veux faire un truc EFFICACE. Voyez ? Pas le truc où on se tartine de 36 lotions /huiles / crèmes / sérums / bases /masques et j’en passe…

Un peu de mon expérience Salle de Bains… enfin en toute dignité hein… avec le minimum de pudeur requis quoi !

Allez … je me lance… On va bien voir comment ça va prendre. Welcome on board mates 🙂

L’ENFER DES DODUES… ! (NB: Blog très long :))

Bon ! Cette fois j’ose. J’ose brandir une vérité déjà admise, évidente mais qu’on essaie désespérément de nier: Être dodu, c’est l’ENFER. 
 Globalement c’est l’enfer. Surtout en été, surtout à la plage, surtout à Paris, surtout depuis que les magazines estiment que RONDE c’est être goalée comme… Laetitia Casta ou Beyoncé ou je ne sais quelle autre bombasse dont les rondeurs se situent essentiellement au niveau des seins et des fesses… moi je veux bien les même. La vérité c’est que les VRAIES dodues, celles qu’on essaie d’appeler un peu moins péjorativement les « rondes », elles sont pas goalées comme ça et elles vivent pas leurs rondeurs de façon « épanouissante ».

Une géniale blogueuse: http://www.bullesdeflo.com/ a fini de me convaincre. ça faisait un moment que je voulais faire un blog sur le sujet mais j’osais pas… ça veut dire reconnaître devant la terre entière qu’on a un problème avec ses kilos en trop, son corps, son image, le regard des autres etc. … Mais je crois que ça y est, à 35 ans j’assume. Après 20 ans de régimes, je crois que je suis en mesure de m’exprimer sur le sujet. Et le dernier ELLE spécial maillots intitulé « le maillot qui va avec le corps que j’ai » ou un truc du genre a fini aussi de me convaincre… les minettes étaient toutes surgoalées… alors forcément, …

Que les choses soient claires, une grosse bien dans sa peau, ça ne fonctionne pas. ça ne peut pas fonctionner parce que le poids du corps retentit sur la santé déjà d’une. Et le regard de notre société n’est pas un regard compatible avec la grosseur. Dire le contraire serait être malhonnête. Vous avez déjà vu des mecs se retourner sur des grosses pour dire: putain elle est bonne ? Non. Vous croyez que les mecs ça les dérange pas quand on grossit? Bien sûr que si. Stop l’hypocrisie. Et les filles « rondes » c’est à dire DODUES / GROSSES / OBÈSES elle préfèreraient pas se regarder dans la glace avec plaisir ? Si. Bien sûr que si.

Une grosse qui se dit « bien dans sa peau » c’est au mieux, une grosse qui a fait le deuil de son corps, le deuil de ses kilos et qui essaie chaque jour d’accepter son sort à défaut de pouvoir changer les choses.

Alors déjà je pose les bases. Je suis RONDE. Plus exactement, je suis un YOYO DODU.

Je suis un peu profil Bridget Jones dans ses mauvais jours… Entre 10 et 15 kilos qui me pourrissent l’existence depuis l’adolescence. Donc je préviens, je suis en territoire connu, reconnu, expérimenté en long en large et en travers.

Une grosse n’est pas seulement grosse parce qu’elle BOUFFE (même si moi je sais, j’avoue, je suis une bonne vivante, j’aime la bonne bouffe, le bon vin, et que j’ai un bon coup de fourchette ;)). Une personne trop grosse (et là peu importe la variation pondérale entre 5 et 50 kilos de trop), est grosse parce qu’elle SOUFFRE !

Le GROS grossit bien sûr parce qu’il mange trop, mal, ne fait pas assez de sport mais aussi parce qu’il peut être malade, faire de la dépression, avoir un métabolisme de merde, une thyroïde fainéante, bref, un mauvais héritage biologique.

Je pense toujours a une de mes meilleures amies qui est maigrichonne taille 34 depuis que je la connais et qui restera toujours taille 34 maigrichonne même après 2 enfants et pourtant… quand je voyais ces placards: nutella, papy Brossard, gâteaux à gogo … moi j’ai jamais eu ça chez moi. Et si j’avais eu ça, clairement, je serai comme Roseanne Barr. Vous connaissez pas Roseanne?
Moi je suis minuscule. Enfin je fais PRESQUE 1.60M … mais presque seulement… Quand je mange un pain au chocolat ça se voit direct. Je n’ai pas eu le bon héritage génétique de ma maman qui elle, est surgoalée à 53 ans après 5 enfants… moi j’ai le côté… de l’autre côté… d’ailleurs parfois pour rigoler je dis à mes parents qu’ils m’ont refilé tous les mauvais gènes: X Fragile, myopie et astigmatie, problèmes de poids, merci hein, merci 🙂

Aussi loin que je me souvienne je n’étais pas une enfant grosse. Mais déjà, enfant, j’avais un appétit de petit ogre. Et puis j’ai toujours aimé les trucs qui faisaient grossir… j’ai vécu aux Caraïbes, j’ai chopé une pneumonie qui m’a tenue malade pendant une année entière et à 7 ans je crois, j’étais MAIGRE. Rentrée en France, j’étais une « jolie môme »… mais pas « MAIGRE ». Et comme j’avais que des camarades de classe MAIGRES, on m’appelait « la grosse » ou « la grosse patate » … sont sympas les gosses entre eux.

Quand je revois des photos je me dis : mais NON ! j’étais NORMALE !

Et puis à l’adolescence je suis partie aux Emirats. Là bas, pas possible de se planquer, on va à la plage tous les jours. 3 semaines d’hôtel et j’avais un peu grossi… mais pas trop pourtant. Mais quoiqu’il en soit, à 14 ans, à force de me goinfrer le matin d’œufs au bacon, saucisses, toasts beurrés et j’en passe, forcément, avec le changement de climat et tout, je me suis payée une putain d’infection cutanée. Direction le seul médecin francophone qu’on nous avait conseillé. Un Docteur Syrien, médecin scolaire du Lycée français qui avait fait ses études de médecine à Bordeaux et aussi endocrinologue diéteticien. Ce fou m’a charcuté à vif pendant une semaine de mon infection cutanée et a annoncé à ma mère: faut la mettre au régime.

J’avais 14 ans et je n’étais pas grosse. A tout casser j’avais GRAND MAX, 5 kilos en trop. En plus j’étais sportive. Planche à voile tous les jours, knee board, danse le WE, j’ai toujours été une môme qui se bougeait.
Et c’est parti, mesures en long en large et en travers, mesure du pli cutané, et gélules à gogo: Isoméride, Thiomucase, Dinintel… et régime DRACONIEN.

Aujourd’hui l’Isoméride a été retiré de la vente en France. A l’époque, le Dinintel était interdit en France … ma mère était contre mais j’avais été contaminée par le besoin irrépressible de MAIGRIR. Et j’y suis arrivée ! A 15 ans je faisais 49 kilos. Période de gloire, je me faisais draguer par les Marines qui débarquaient dans le Golfe Persique à l’aube de la Gulf War I. Et puis je suis rentrée en France et je crois que j’ai repris 8 kilos en 3 semaines… je me suis gavée de chocolats, de Mac Do et autres saloperies…mais je suis quand même sortie avec « le plus beau garçon du collège en 3ème » … yearrrrrr 🙂

Pendant toutes mes années lycée je me souviens avoir fait régulièrement des régimes pour me maintenir à 51 /53 kilos … entourée de copines toujours bien goalées qui mangeaient tout ce qu’elles voulaient ….et j’essayais d’être pareil, tout en continuant de prendre l’Isoméride jusqu’à ce que ce soit interdit en France vers mes 17 ans … Quand je revois des photos de moi, j’étais très bien. Mais rien à faire, je me trouvais GROSSE.  La machine a complexes avait bien fait son travail…

A la fac, j’étais la GROSSE du groupe. Enfin je pensais être la grosse du groupe… je me souviens une fois, une fille pas mal m’avait dit que je ressemblais vachement à Pamela Anderson… sans déconner? J’étais PERSUADÉE qu’elle se foutait de ma gueule… En vrai, je revois des photos de moi un été avec des copains en mini short à 20 ans et j’enrage de m’être trouvée GROSSE alors que j’étais NORMALE ! 15 ans plus tard je me trouverai surgoalée avec le même poids !

Et puis j’ai grandi … enfin j’ai vieilli… et je me suis un peu plus sédentarisée, le travail, les soucis d’argent, les soucis de mec … Mon père me disait: tu veux un mec ? maigris. Euh… je crois qu’il ne se rendait pas compte en fait… ma mère a été sur mon dos avec mon poids pendant des années … Attention, là tu es au max, c’est pour toi,…. Mollo ceci, mollo cela… Ma mère a même été jusqu’à mettre un cadenas sur le frigo à Abu Dhabi et je me souviens d’une fois où même moi j’ai rigolé tellement c’était ridicule. J’entre dans la cuisine en me disant: terrain libre. J’ouvre le placard, je chope la boîte d’Ovomaltine et je fais verser la poudre direct dans ma bouche grande ouverte, la tête en arrière… Ma mère arrive et crie : OLIVIA !!! Moi, surprise, je fais un mauvais geste avec la boîte et je me retrouve littéralement recouverte d’Ovomaltine… forcément, on ne pouvait que rire…

Enfin bref. A 27 ans, là, j’avais des vrais kilos en trop. Premier choc amoureux 5 ans plus tôt j’avais perdu 12 kilos que j’avais repris au fur et à mesure pour finalement dépasser mon score… je me suis traînée en desespoir de cause chez le Dr. Jacques Fricker avec une batterie d’examens médicaux à faire pour être sûre que tout était quand même en ordre… et il m’a aidé. C’est un excellent médecin. Je l’aime beaucoup. Il connaît une bonne partie de ma vie mais là, à 35 ans je peux plus… et lui non plus je pense…Le problème à terme, c’est qu’on s’essouffle à force de faire des régimes… Au bout d’un moment, le médecin aussi génial soit-il, il ne peut pas vous sauver de vous même et de votre volonté et de votre rapport à la nourriture.

Moi je le dis, j’ai un problème avec la nourriture… je suis du genre à décoller si je subis un choc émotionnel violent (les ruptures sentimentales ont toujours eu cette vertu de me faire maigrir énormément vitesse grand V) mais sinon, je fais partie de ces personnes qui sans en avoir vraiment conscience sur le moment, vont développer des comportements compulsifs face à la nourriture… avec à peu près tout et n’importe quoi, pourvu qu’on se remplisse … pourvu qu’on remplisse le vide, qu’on canalise l’angoisse… un truc comme ça.

Donc à 35 ans, après 20 ans de régimes globalement infructueux puisque si je maigris, immanquablement je regrossis, j’ai décidé d’attaquer mon problème à la racine: mon cerveau. Enfin mon âme. Mon MOAAAA profond. Alors je vais entreprendre une thérapie comportementale avec un psy  pro du Kilo question de voir…. peut être que je ne vais pas en avoir besoin, peut être que le cheminement a déjà commencé tout seul mais il est EVIDENT que les « régimes » mènent à l’ECHEC.

Plus je lis des trucs sur le sujet, plus j’en essaie – ah oui j’ai TOUT essayé depuis le régime Fricker; Dukan, Weight Watchers et j’en passe … sur la durée, ça ne fonctionne pas.

Interdire génère l’envie. Interdire certains aliments les rendent tabous, diaboliser la nourriture déforme la façon dont on appréhende certains aliments, dont on les traite…et plus on veut les dévorer… et plus le corps stocke…

Alors bien sûr. Pour perdre du poids, il faut MOINS manger quoiqu’il arrive. Mais sûrement qu’il faut aussi travailler autre chose… quelque chose de plus enfoui… le POURQUOI on mange TROP ou MAL …

Je ne suis pas à plaindre par rapport à d’autres… mes kilos jusqu’à présent ne m’ont jamais empêchée d’évoluer normalement dans ma vie professionnelle et amoureuse mais … malgré tout je suis CONVAINCUE qu’il y a une discrimination physique. On parle de discrimination raciale, mais la discrimination physique est EVIDENTE.

Surtout dans certains métiers. Je suis dans les relations publiques… Eh ben je suis pas sûre que dans des grosses agences ou chez des annonceurs un peu luxe et glamour, on embauche des dodues… ou alors les dodues auront intégré les quotas d’embauche elles aussi …

C’est vrai aussi que ce problème est très féminin même si je ne doute pas que les hommes peuvent aussi en souffrir. Mais le fait est qu’on reste dans une société de minces, faite pour les minces. Un esprit sain dans un corps sain …
Même s’il y a des fringues spéciales grosses « à la mode » à présent, même si H&M a son rayon XXL, en étant même juste un chouilla trop gros, on vit l’enfer.

Moi je suis désolée, je pense être très esthète et féminine au fond de moi. Mais je sais qu’avec mes kilos en trop je ne pourrai JAMAIS m’habiller comme Sharon Stone dans Basic Instinct (même si ça me dirait carrément)… D’abord, quand on a des kilos en trop, les talons, c’est pas possible… et là je ne parle pas forcément pour moi. Avoir des kilos en trop c’est avoir les cuisses qui se frottent en été… à cela on rajoute la transpiration plus importante parce que tous ces kilos… faut les porter en plus du reste ! Sans oublier les vaisseaux sanguins qui pètent, le mal de dos, les jambes lourdes, l’essoufflement, etc. … Être dodu, Être gros, en vérité c’est ça. C’est ne pas pouvoir se faire plaisir avec des supers bikini de Bimbo, c’est ne pas pouvoir révéler la femme femme qu’on est à l’intérieur…c’est être dans la frustration, la honte,et le dégoût de soi.

Moi je me dis que si ça se trouve, si j’étais surgoalée je serai une vraie salope… et que c’est peut être pour ça que j’ai des kilos en trop… :)) ha ha ha !!!

Non mais franchement, OK. La mannequin Tara Lynn est belle. Elle est belle avec ses mega kilos mais recadrons un peu les choses: 1) elle est très grande. 2) elle est super arrangée avec des belles fringues, une super coiffure, un super maquillage, 3) elle a surtout un SUPER Photographe qui sait exactement quelle lumière il faut, quelle pose il faut et 4) Photoshop fait les finitions…. donc oui, à ces conditions, toutes les GROSSES peuvent etre BELLES. – Soit dit en passant ils m’ont fait marrer chez ELLE (attention j’aime bien ELLE en général) – avec leur spéciale « RONDES ». Forcément ils auraient dit spécial « GROSSES » ce qui est pourtant beaucoup plus vrai, ils auraient moins vendu … ou alors ils auraient eu les association de gros et obèses sur le dos je sais pas… mais ça m’avait fait sourire… Comme quoi ça reste tabou le mot « GROS ».
D’ailleurs, je ne dis pas que les grosses ne sont pas belles. Je trouve sincèrement qu’il y a des grosses qui sont vraiment BELLES. Moi souvent on me dit: mais Olive’ ça te vas bien tes rondeurs et on t’a toujours connu comme ça… Ouais c’est ça ! et mon cul c’est du poulet ? 🙂

Moi je me suis pas toujours connue comme ça… en tous cas je ne me suis jamais reconnue comme ça… ch’uis pas une grosse dans ma tête, ch’uis une normale. Juste je sais pas… j’ai eu un mauvais karma avec la nourriture a un moment donné, avec mon image, avec ma féminité et Bim’, dans ma gueule… enfin dans mes cuisses, dans mon ventre, dans mes bras… et dans mes JOUES 🙂

Alors voilà… essayer de faire reconnaître les GROS comme des gens comme tout le monde c’est bien. Eduquer pour faire évoluer les regards de la société sur le surpoids c’est bien. Dénoncer les régimes, c’est pas mal … mais dire qu’être gros c’est le pied… faut pas déconner…

Donc bon courage aux gros, aux dodus, aux obèses et autres sujets en surpoids… Prenez vous en mains, parce que dans la vie, on a pas le choix que de se prendre en mains soi même, armez vous de courage, faites vous aider, mais pas de complaisance… et pour les autres, les « normaux » … Calmos… les gros ont un coeur et pas un pot de Ben & Jerry’s ou des Twix / Snickers et autres barres chocolatées planquées dans leur sac… ça va bien…

En espérant n’avoir choqué ni vexé, ni révolté personne …